NBA – Pourquoi Michael Jordan est frustré, entre autres, par les Warriors

Michael Jordan taclé par Stephen Curry
(DR)

Propriétaire des Hornets, Michael Jordan ne rencontre pas un gros succès en Caroline du Nord sportivement parlant. D’après un journaliste, l’ancienne légende des Bulls serait d’ailleurs jaloux, entre autres, des Warriors…

Publicité

Après une carrière remplie de succès aux Bulls en tant que joueur, Michael Jordan a choisi en mars 2010 de se lancer dans un nouveau monde : celui des propriétaires. His Airness a acquis les Hornets (Bobcats à l’époque) contre 175 millions de dollars payés à Bob Johnson.

Un prix qui semble très faible aujourd’hui quand on voit le marché actuel, puisque les Hornets vaudraient désormais 1.5 milliard. A titre de comparaison : en 2014, Steve Ballmer était devenu propriétaire des Clippers contre 2 milliards de dollars.

Publicité

Bien qu’il ait enchaîné les gros contrats en tant que joueur, mais aussi avec Nike et diverses entreprises publicitaires, MJ ne possède pas non plus une fortune colossale si l’on compare à d’autres propriétaires. Cette dernière serait à hauteur de 2.1 milliards d’après les estimations de Forbes, loin des 62 milliards de Steve Ballmer.

Lire aussi | Les Warriors auraient fait leur choix pour la draft

Finalement, aussi fou que cela puisse paraître, Jordan est parmi les plus « petits » dans ce monde de gros milliardaires, et d’après le journaliste J.A. Adande, qui connait MJ depuis l’époque Bulls, ça le frustre :

Il (Jordan) a eu de la chance d’avoir les Hornets avant que les Clippers ne réinitialisent le marché avec tout au-dessus de 2 milliards. Il n’aurait pas pu le faire de nos jours. Il n’a pas ce type d’argent, et ne pourrait pas avoir un rôle important.

Je suis sûr qu’il pourrait s’associer à des partenaires pour avoir l’argent, mais il n’aurait pas un rôle satisfaisant à ses yeux. Et je ne pense pas que ce serait un scénario désirable pour lui – d’avoir une voix aussi silencieuse. Il serait très prudent avec des gens qui utilisent son nom.

Publicité

Je ne pense pas que Michael Jordan voudrait être le visage d’une franchise sans avoir une part importante dedans. Il ne peut pas rivaliser avec Joe Lacob et Peter Guber (les propriétaires des Warriors, ndlr) et tous ces gars qui débarquent. Il ne peut pas rivaliser avec ce monde. Financièrement, c’est un autre niveau avec tous ces gars de la high-tech qui sont là.

Et cela le frustre énormément de savoir qu’il ne peut pas être à ce niveau, alors qu’il a passé toute sa vie à être meilleur que les autres. Il ne peut pas les battre dans ce monde.

Publicité

Michael Jordan serait-il aussi un compétiteur dans le monde de l’investissement ? Evidemment. Mais à la différence des parquets, on le voit mal combler l’écart et accéder au sommet cette fois-ci…

Les dernières actualités