NBA – La vérité dévoilée sur le mythique Flu Game de Michael Jordan en Finales

0

Lors du crucial Game 6 des Finales 1997, Michael Jordan repoussait les limites de l’humain dans son mythique « Flu Game », portant les Bulls à une victoire qui leur ouvrait le chemin du titre. Mais contrairement à ce que le nom laisse entendre, il ne s’agissait absolument pas d’une grippe…

Publicité

11 juin 1997. 2 heures du matin. En détresse complète, Michael Jordan appelle son coach personnel, Tim Grover. Il trouve His Airness transpirant profusément, en position fœtale sur son lit, au bout du rouleau. Une équipe médicale est dépêchée et diagnostique un virus de l’estomac, avec une incapacité de jouer le soir-même.

Après une journée clouée à son lit, MJ quitte quand même l’hôtel à 17h50, juste à temps pour le tip-off à 19h. Il marque 38 points, dont un tir à trois points ultra-clutch, et mène ses Bulls au succès avant de s’écrouler dans les bras de Scottie Pippen. La légende du Flu Game est née.

Invité du podcast Pardon My Take, Tim Grover a raconté précisément ce qu’il s’est passé la veille du fameux match :

Ce n’était pas la grippe. C’était une intoxication alimentaire. 100% sûr. Evidemment, le « Flu Game » ça sonne mieux que le « Food Poisoning Game » !

On était dans l’Utah, à Park City. Tout était fermé à ce moment de la soirée, il n’y avait pas room service dans l’hôtel, et Michael a eu faim. Je lui ai dit que tout était fermé, mais j’ai quand même réussi à trouver une pizzeria ouverte. J’ai commandé une pizza, ça a sonné à la porte, et il y avait littéralement 5 gars dehors qui étaient là pour livrer la pizza. J’ai pris la pizza, j’ai payé, j’ai fermé la porte, et j’ai dit : « Damn, j’ai un mauvais pressentiment ».

Lire aussi | « Je me serais battu avec Michael Jordan »

Je l’ai dit à Michael, et il était genre : « Oh, fuck you ». On était 4 dans la pièce, personne d’autre n’a mangé la pizza que lui. Personne. Et il n’y avait aucun signe de grippe ou de quelqu’un qui était malade avant ça.

Puis à 2 heures du matin, je reçois un appel et on me dit : « Hey, va à la chambre de MJ ». J’arrive, et il est recroquevillée sur lui-même en position fœtale. On est allés chercher le docteur de l’équipe, et personne ne savait ce qu’il se passait. Il avait mangé quelques parts à peine. Je ne connais pas de grippe qui puisse vous laminer si vite. Mais une intoxication alimentaire, oui.

Publicité

Il ne s’agit donc pas d’un virus, d’une grippe ou même d’une cuite comme la légende urbaine le raconte, mais d’une intoxication alimentaire causée par une étrange pizza.

Derrière le mythe du Flu Game, il y a donc… une pizza pas fraîche. La performance de Jordan au lendemain de cet écart alimentaire n’en reste pas moins éblouissante, et l’une des plus impressionnantes de l’histoire de la ligue.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.