NBA – Le tout premier dunk de Michael Jordan dans la ligue… aurait pu être le dernier

0

Et si Michael Jordan n’était jamais devenu la légende mondiale qu’il est aujourd’hui ? Et si sa carrière s’était arrêtée avant même d’avoir réellement commencé ? Ces possibilités semblent si lointaines, mais pourtant, ce destin tragique a bien failli se produire. Lors de son premier match pro, sur son premier dunk, MJ a failli tout perdre…

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

Le 26 octobre 1984 aurait pu devenir un véritable cauchemar pour les Bulls… Ce jour-là, 13 913 fans sont en tribune dans le vieux Chicago Stadium pour assister aux grands débuts d’un phénomène annoncé : Michael Jordan. Il n’est pas encore la star de l’équipe, mais les supporters n’ont d’yeux que pour le champion olympique.

Pourtant, cette fête tant attendue a bien failli tourner au drame. Alors que son équipe mène tranquillement de 17 points face à de faibles Washington Bullets, MJ reçoit une passe d’Ennis Whatley, et comme tout rookie désireux de répondre aux attentes, il va en faire légèrement trop…

La balle à peine en mains, l’arrière tente de créer la séparation avec son défenseur à l’aide de son jeu de jambes si soigné. Dans la précipitation, il commet même un marcher que les arbitres ne manquent pas de siffler. Mais parce qu’il a faim de montrer ce dont il est capable, Michael Jordan décide de finir son action malgré tout.

L’ancien de North Carolina monte au dunk, mais c’était sans compter sur le rugueux Jeff Ruland, qui même après le coup de sifflet des arbitres, décide de protéger son cercle. Résultat, les deux joueurs entrent en collision, Jordan perd l’équilibre, et retombe très lourdement sur le dos…

Lire aussi | Quand Michael Jordan explosait un panier dans un match d’exhibition

Après quelques minutes à retenir son souffle, le Chicago Stadium respire quand sa nouvelle coqueluche se relève sain et sauf. Il finira d’ailleurs la rencontre avec 16 points, 6 rebonds, 7 passes, et 2 interceptions… Ce qui est largement mieux qu’un dos cassé, qui aurait sans doute complètement changé l’histoire.

En fait, Michael Jordan a souvent été son plus grand ennemie. À l’université aussi, ses capacités athlétiques auraient pu lui jouer de graves tours. Comme cette fois où, sur une tentative de contre, il s’est tapé l’arrière de crâne sur la planche… Lancé à pleine vitesse, dieu seul sait ce qui aurait pu se passer en cas de perte de conscience du n°23 dans les airs.

À quoi ressemblerait la NBA si Michael Jordan s’était cassé le dos sur cette action ? Qui serait considéré comme le GOAT par la grande majorité des fans ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.