NBA – David Robinson tacle sévèrement le passage de Dennis Rodman aux Spurs

David Robinson ne garde pas un immense souvenir de Dennis Rodman
Air Alamo (DR)

Dennis Rodman est surtout connu des fans pour ses passages légendaires à Detroit et Chicago. Mais entre les deux se trouve une période un peu oubliée : sa pige à San Antonio. David Robinson, icône des Spurs, s’est exprimé sur son ancien coéquipier, et ses mots sont assez durs envers le « Worm ».

Publicité

Quand on pense à Dennis Rodman et son début de carrière chez les Pistons, on pense avant tout à ce rebondeur fou, ce défenseur implacable qui se fondait parfaitement dans le style Bad Boys. Et puis, on pense aussi à ce back-to-back en 1989 et 1990… En fait, sa réussite a été si grande qu’on en oublie presque la fin mouvementée entre le « Worm » et Detroit.

Car après un départ idyllique, Denis Rodman a fini par connaitre la dépression et les pensées suicidaires à Detroit… Quelques mois après avoir été retrouvé endormi dans sa voiture avec un pistolet chargé sur le siège passager, l’intérieur décide qu’il est temps de changer d’air, et de demander son transfert.

Publicité

En 1993, c’est donc du côté de San Antonio qu’un « nouveau » Dennis Rodman relance sa carrière. Toujours aussi fort rebondeur, c’est surtout pour sa vie extra-sportive qu’il attire l’attention dans le Texas. Des cheveux verts, rouges, violets, des sorties nocturnes incessantes, une relation médiatisée avec Madonna… Pas l’idéal dans la conquête d’un titre.

David Robinson, star de San Antonio à l’époque, ne garde qu’un souvenir très mitigé du passage de Rodman, malgré une finale de conférence en 1995. Si l’homme était visiblement adorable, le joueur était loin de faire l’unanimité… Il s’est confié dans le « Bulls Talk » podcast.

Lire aussi | Comment Dennis Rodman est-il devenu ami avec le dictateur Kim Jong-Un ?

Publicité

Dennis Rodman est une personne très difficile à gérer. Je pense qu’à cause de son passé et des épreuves qu’il a traversées, il a énormément de mal à s’exprimer, à dire ce qu’il ressent.

C’est un gars qu’il est vraiment facile d’aimer, parce qu’il a un grand coeur. Il veut toujours jouer dur, toujours faire les bonnes choses… Mais quand on parle d’équilibre d’équipe, il était un élément destructeur dans notre groupe. Il n’y avait rien à faire pour le sortir de sa zone de confort.

Publicité

Sa zone de confort, c’était de la défense, des rebonds, et c’est tout ! La preuve, c’est avec les Spurs que Dennis Rodman a sorti son légendaire match à 0 points… et 28 rebonds ! Et aussi fort soit-il, l’Admiral ne pouvait pas réussir avec un lieutenant si peu scoreur à ses côtés.

Au final, la fin aura été heureuse pour les deux anciens coéquipiers, puisque Rodman ira réaliser le triplé avec les Bulls dans la foulée, et David Robinson deviendra champion NBA suite à l’arrivée de Tim Duncan dans le Texas.

Publicité

Tous les mariages ne sont pas fait pour durer, même si l’union semble belle sur le papier. Entre Robinson et Rodman, ça aurait pu être une histoire qui dure, mais les folies du « Worm » auront eu raison de leur bonne entente.

Déclarations Dennis Rodman NBA 24/24 San Antonio Spurs

Publicité

Dernières actualités