NBA – La grosse priorité des Knicks pour cet été

0

Avec un bon choix de draft et la crise du coronavirus, les Knicks auront de nombreux avantages pour cet été. Les dirigeants devront bien choisir, notamment à cause de RJ Barrett. Explications.

Publicité

Malgré une nouvelle saison ratée, les Knicks vont pouvoir attaquer la offseason 2020 avec quelques avantages. Le premier est évident, puisqu’il s’agit d’un bon choix de draft. Avec le sixième pire bilan de la ligue, la franchise de la Big Apple peut espérer intégrer le top 5 de l’événement, avec un peu de chance du moins. Vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes les probabilités en cliquant ici.

Dans le pire des scénarios, New York devrait rester dans le top 10. Malgré la faiblesse de la cuvée 2020, il est toujours possible de trouver un bon prospect, et la récente arrivée dans le front office va certainement aider.

On ne sait pas encore quel joueur sera choisi par les Knicks, mais l’on connaît déjà les préférences de la franchise, et un Français est dans le lot. Qu’importe le prospect choisi, un critère phare devra être respecté : il devra être complémentaire à RJ Barrett.

Après une bonne saison rookie à 14.3 points et 5 rebonds de moyenne, l’arrière a la confiance de ses dirigeants. Que ce soit via la draft ou la free agency, les joueurs signés devront donc s’adapter au jeune arrière. C’est ce qu’explique notamment un membre d’un front office adverse.

Lire aussi | Les Knicks ont-ils volontairement refoulé Steph Curry ?

Tu dois ajouter un meneur et un intérieur capables de tirer de loin, comme ça tu crées du spacing et rend les choses plus faciles pour RJ Barrett. La peinture était trop bondée pour lui cette année.

Car autour des 30% de moyenne à trois points, Barrett n’est pas connu pour ses prouesses à longue distance. Si les Knicks ne veulent pas que cela devienne handicapant, il faut donc que les joueurs autour de lui puissent sanctionner de loin.

Publicité

La bonne nouvelle pour New York, c’est que l’été pourrait réussir aux hommes de Mike Miller. La draft pourrait être généreuse, ce qui n’est pas vraiment le cas d’une free agency relativement faible. C’est encore pire avec la crise du coronavirus, car beaucoup de joueurs ne voudront pas débarquer sur le marché.

Autre solution ? Un trade. Chris Paul a longtemps été cité, et les Knicks comptent en profiter pour lui confier une mission importante. A l’inverse des petits marchés désireux de se délester de gros contrats avec la crise financière, la franchise peut se permettre quelques folies, James Dolan n’ayant pas de problème d’argent. A suivre donc.

Bien entourer RJ Barrett ? L’idée semble simple pour les Knicks. Mais ce sera plus difficile à mettre en place. Leon Rose n’aura pas le droit à l’erreur pour son premier été en tant que président.

Les commentaires sont fermés.