NBA – Le meilleur 5 all-time… des joueurs océaniens

Sporting News (DR)

Longtemps réservée aux joueurs nord-américains, la NBA a progressivement vu son contingent international sagrandir au fil des années. L’Océanie a beau ne pas englober un grand nombre de pays, son contingent historique n’est pas pour autant à prendre à la légère, comme l’illustre ce cinq majeur all-time.

Publicité

Meneur : Patty Mills (Australie)

(crédit : Sergio Estrada-USA TODAY Sports)

Stats en carrière : 8.7 points, 1.7 rebond, 2.3 passes

Sélectionné en 55e position de la Draft 2009, Patty Mills a effectué un sacré parcours depuis. Après 2 saisons avec un faible rendement en sortie de banc à Portland, le meneur australien s’est révélé sous les ordres de Gregg Popovich. Désormais, il compte une bague de champion, et fait partie des meilleurs artilleurs de la ligue.

Publicité

Arrière : Ben Simmons (Australie)

Challenge fixé Ben Simmons
(crédit : Bleacher Report/DR)

Stats en carrière : 16.4 points, 8.3 rebonds, 8.0 passes

Ben Simmons n’est en NBA que depuis quatre saisons, mais sa place dans ce cinq semble déjà toute trouvée. Après une première année passée à l’infirmerie, il a montré à tout le monde pourquoi il était le 1er choix de la Draft 2016. À seulement 23 ans, il fait déjà partie des stars de la ligue, en témoignent ses deux sélections au All-Star Game.

Publicité

Ailier : Joe Ingles (Australie)

(crédit : Jeff Swinger-USA TODAY Sports)

Stats en carrière : 8.2 points, 3.2 rebonds, 3.6 passes

Autre représentant des Boomers, Joe Ingles a, tout comme son compatriote Patty Mills, connu un destin tumultueux. Arrivé dans la ligue à 27 ans, il s’est progressivement fait une place dans la rotation du Jazz. Sur les saisons 2017-18 et 2018-19, il n’a ainsi manqué aucun match, et n’en a débuté qu’un sur le banc ! Il peut pour cela remercier ses talents de shooteur, qui lui permettent de tourner à 40.7% à 3 points en carrière.

Publicité

Ailier Fort : Andrew Bogut (Australie)

Andrew Bogut envisage de quitter la NBA de nouveau
(crédit : Soobum Im-USA TODAY Sports)

Stats en carrière : 9.6 points, 8.7 rebonds, 2.2 passes

Autre numéro 1 de Draft, Andrew Bogut a longtemps occupé les raquettes de la ligue avec efficacité. Les nombreuses blessures qu’il a pu déplorer ont néanmoins entrainé une diminution de son impact au fil du temps. C’est finalement à Golden State qu’il a connu la période la plus fructueuse de sa carrière, avec à la clé une bague de champion en 2015.

Publicité

Pivot : Luc Longley (Australie)

(crédit : SportingNews/DR)

Stats en carrière : 7.2 points, 4.9 rebonds, 1.5 passe

Éternel role player, les statistiques individuelles de Luc Longley ne sont pas les plus reluisantes. Son palmarès collectif, et son importance non-négligeable dans le second Three-Peat des Bulls dans les années ’90, lui permettent néanmoins d’intégrer cette liste. On mentionnera malgré tout le nom de Steven Adams, qui aurait légitimement pu prétendre à une place et représenter fièrement la Nouvelle-Zélande.

Lire aussi : Le meilleur 5 all-time… des joueurs européens

Logiquement composé de joueurs exclusivement australiens, le meilleur cinq océanien all-time n’est certes pas le plus effrayant, mais doit malgré tout se révéler coriace à battre une fois sur les parquets.

All-Time Ben Simmons NBA 24/24

Les dernières actualités