NBA – La terrible raison derrière le changement de coupe de Lonnie Walker

0

Depuis son arrivée dans la ligue, Lonnie Walker est moqué pour sa coupe de cheveux des plus improbables. Ce que l’on sait moins, c’est que la raison derrière cette coupe est aussi bouleversante que terrifiante. Libéré de ses démons, le joueur des Spurs a dévoilé son lourd passé…

Publicité

Lonnie Walker est presque plus connu pour sa coupe de cheveux que pour ses prestations sur le terrain. Il est vrai que dès le soir de sa draft, sa différence capillaire a été mise au centre de l’attention, a été pointée du doigt. L’image de sa casquette « flottante » aux côtés d’Adam Silver est par exemple mythique.

Ce que l’on sait moins, c’est que Lonnie Walker a commencé ses expérimentations en réponse à un lourd traumatisme : il a été victime d’abus sexuels dans sa jeunesse. C’est ce qu’il a expliqué sur Instagram, pour justifier son changement de coupe. Un témoignage bouleversant et nécessaire.

Voir cette publication sur Instagram

The real truth as to why i started doing this early 5th grade, it was a cloaking device for me. During the summer of my 5th grade year I was around more family. Some that names will be left alone I was around more. I was sexually harassed, raped, abused, I even got accustomed to it because being at that age you don’t know what is what. I was a gullible curious kid that didn’t know what the real world was. I had a mindset that my hair was something that I can control. My hair was what I can make and create and be mine. And it gave my confidence. As of recently I wasn’t at my best. Previous History popping up in my head and it sucked mentally “demons”….. because of this virus, I began to truly look at myself in the mirror and see who I truly was even behind closed doors. Long story short I have found peace and internal happiness through this journey god willingly. I forgave everyone even the people that don’t deserve it why? Because it’s dead weight. Time doesn’t wait on anyone so why should I waste my time on it ? Me cutting my hair was more than a cut. My hair was a mask of me hiding the insecurity’s that I felt the world wasn’t ready for. But now better then ever. Out with old. In with the new. I have shed my skin mentally, emotionally, physically, and spiritually. Life will always be hard. Gotta play with the cards your dealt with and try and make a winning hand. And if you lose. It’s never a lost. It’s a lesson 🙏🏾. I’m gonna be off this for awhile still growing through this. Just know I love each and everyone one of y’all. Peace love and happiness 💕🙏🏾

Une publication partagée par Lonnie Walker IV (@buddah) le

La vraie raison pour laquelle j’ai commencé à expérimenter avec mes cheveux en CM2, c’était pour me cacher, me dissimuler. L’été suivant mon année de CM2, j’étais avec énormément de membres de ma famille. Certaines personnes dont je tairai le noms étaient plus présentes autour de moi.

J’ai été abusé sexuellement, violé, violenté, et le pire c’est que je me suis habitué à cela, parce qu’à cet âge, tu ne sais et comprends pas vraiment ce qu’il se passe. J’étais un enfant curieux et naïf, qui ne savait pas ce qu’était le vrai monde. Je me suis mis en tête que mes cheveux étaient la seule chose que je pouvais contrôler.

Lire aussi | La belle relation entre Lonnie Walker et Gregg Popovich

Mes cheveux étaient ce que je pouvais créer, modeler, et rendre miens. Et ça m’a donné une énorme confiance en moi. Jusqu’à encore récemment, je n’étais pas le plus heureux. Mes histoires passées me revenaient toujours en tête, et mentalement mes démons m’épuisaient.

Publicité

Grâce au virus, j’ai pu me regarder dans le miroir, et voir qui j’étais vraiment à l’intérieur. Pour la faire courte, j’ai trouvé la paix intérieur grâce à Dieu. J’ai pardonné tout le monde, même les gens qui ne le méritaient pas. Pourquoi ? Parce qu’ils sont des poids. Le temps file, pourquoi devrais-je perdre le mien en pensant à eux ?

Me couper les cheveux est plus qu’une simple coupe. Mes cheveux étaient un masque qui cachait mes faiblesses, celles que je pensais le monde pas prêt à voir. Je me suis débarrassé de mes démons mentalement, émotionnellement, physiquement, et spirituellement. Quand tu perds, ce n’est pas une défaite, c’est une leçon.

Le témoignage de Lonnie Walker est sacrément courageux. En tant que personne publique, il aurait pu avoir peur du jugement des autres. Pourtant, l’arrière des Spurs est sorti du silence, prouvant ainsi à toutes les victimes d’abus sexuels qu’il est possible de se libérer de ce poids.

Il ne faut vraiment pas juger les livres à leur couverture. Si la coupe de cheveux de Lonnie Walker pouvait faire sourire, c’était en fait un masque cachant une immense tristesse…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.