NBA – Appuyé par Smith, Perkins au bord des larmes après les attaques de KD

Kevin Durant et Kendrick Perkins à l'époque Oklahoma City Thunder
(crédit : CBS Sports / DR)

Très agacé par le comportement de Kyrie Irving, Kendrick Perkins s’était récemment lâché contre le meneur, avant de se prendre une réponse cinglante de la part de Kevin Durant. A tel point que l’ancien pivot a fini au bord des larmes… On vous explique pourquoi, et quel mot l’a fait vaciller.

Publicité

Toujours très bavard comme à l’accoutumée, Kendrick Perkins a fait de Kyrie Irving sa victime préférée du moment. Tandis que le meneur des Nets est contre une reprise de la NBA, le Perk’ n’avait pas hésité à lâcher un flot d’insultes contre Uncle Drew. Depuis, la guerre semble déclarée.

Kevin Durant s’est donc gentiment mêlé à tout ça via Twitter, où il a partagé une séquence gênante du pivot à l’époque du Thunder. Mais c’est bien sur Instagram qu’il a fait le plus de dégâts.

Publicité

En réponse à une déclaration de Perkins, KD avait qualifié son ancien coéquipier de « sellout », qu’on peut traduire de « vendu » en français, pas loin du « traître ». Néanmoins, outre-Atlantique, ce terme est encore plus péjoratif, au point que Kendrick était au bord des larmes lors de son apparition sur le plateau ESPN. En effet, un afro-américain utilisant le mot « sellout » envers un autre afro-américain lui reproche, en substance, de trahir sa communauté. Et ça fait forcément mal.

Lire aussi | Kevin Durant en désaccord avec Kyrie Irving ?

Stephen A. Smith a en tout cas abondé dans le sens de Perk :

Kendrick Perkins, bienvenue au club mon frère, car j’ai moi aussi été appelé de la sorte à beaucoup d’occasions. J’aimerais beaucoup rééduquer de nombreux noirs à propos du terme « sellout ».

Un vendu est une étiquette dénigrante donnée à un noir qui agirait contre les propres intérêts de sa communauté dans son ensemble. Donc quand j’entends les gens employer ce terme, je les regarde en me disant : « Est-ce que tu sais de quoi tu parles ? Est-ce que tu sais ce que cela veut dire ? »

Publicité

Malgré cette insulte jugée déplacée, Kendrick Perkins a affirmé n’avoir aucune rancune contre KD, les deux hommes ayant été proches à l’époque du Thunder. On peut toutefois comprendre que le terme n’a pas beaucoup plu après l’explication de Smith. Est-ce que Durant va s’en excuser ? Peu probable.

Publicité

Kendrick Perkins a très mal pris d’être qualifié de « vendu ». Mais c’est bien connu, Kevin Durant n’est pas du genre à se contenir sur les réseaux sociaux.

Publicité

Dernières actualités