NBA – « J’ai tout pompé sur lui. Il est la raison pour laquelle j’ai des tatouages »

0

Allen Iverson est une icône en NBA. Sur le parquet évidemment, avec un crossover ravageur, mais aussi en dehors. Les tresses plaquées, le bandeau, la manche du shooteur, les tatouages… Son style était unique, avant-gardiste, et donc copié. Un ancien coéquipier de The Answer l’a avoué, il lui doit tout.

Publicité

L’influence d’Allen Iverson sur la ligue n’est pas à sous-estimer. Sur le parquet déjà, le MVP 2001 s’est vite imposé comme l’un des meilleurs scoreurs de l’histoire. Ses 26.7 points de moyenne en carrière sont déjà impressionnants, mais ils le sont encore plus quand on sait qu’il sévissait du haut de son 1m83.

Mais l’influence de The Answer sur le reste de la NBA était surtout culturelle, vestimentaire. Personne n’a jamais mieux représenté le lien étroit qui unit l’univers hip hop et le basketball que lui. Les rappeurs veulent être joueurs, les joueurs veulent être rappeurs, et cela se ressentait dans le style de chacun.

Les tresses plaquées sur le crâne, les jeans baggy, les t-shirts bien trop larges… Avec son apparence, il avait tout d’une star du rap. D’ailleurs, la ligue n’a eu d’autre choix que de prendre des mesures drastiques en établissant un « dress-code » pour endiguer le développement express du style hip hop à la Iverson sur les bancs NBA.

Forcément, un joueur aussi charismatique qu’Allen Iverson a inspiré des générations entières de jeunes joueurs dans le monde entier. L’un d’entre eux, Lou Williams, a même eu la chance de côtoyer son héros au début de sa carrière. Une expérience qu’il n’oubliera jamais, comme il l’a confié dans le podcast All The Smoke.

Pour moi, c’était fou de jouer avec lui parce que j’ai passé toutes mes années lycée à baser mon jeu sur le sien, à le recopier. J’ai tout pompé sur lui. Il est même la raison pour laquelle j’ai des tatouages…

Lire aussi | L’insolente anecdote sur Allen Iverson lors du All-Star Game 2001

Il a eu tellement d’influence sur ma vie, et c’est complètement fou parce qu’à l’époque, je ne connaissais même pas ce gars. Il a été mon modèle, et je ne l’avais jamais vu. Quand je suis arrivé en NBA, je n’arrivais pas à me faire à l’idée qu’il était mon coéquipier.

Publicité

Lou Williams était donc ébahit avant même de rencontrer son idole, mais il l’a été encore plus au moment de le voir sur le terrain. Les médias décrivaient souvent Iverson comme une diva à l’éthique de travail douteuse, mais visiblement, tout cela était totalement faux. Même blessé, AI était en tenue et sur le terrain, pour porter une équipe qui avait bien besoin de ses talents :

Allen Iverson mettait son corps en jeu tous les jours. Tout le monde à Philadelphie sait le nombre de fois qu’il a joué blessé, et toute la douleur qu’il a surmonté en jouant avec des os brisés. C’est dommage, tout le monde se souviendra de son interview sur les entrainements, mais il ne pouvait physiquement pas s’entrainer. Il a toujours risqué son corps pour ses coéquipiers et ses franchises.

Au-delà du basket, les deux joueurs créeront des liens forts à Philly, comme en témoigne cette amusante vidéo.

Cette admiration, Allen Iverson l’a bien rendu à Lou Williams en le prenant sous son aile, et d’ailleurs cela se voit aujourd’hui. La capacité à scorer de Lou Will en sortir de banc rappelle souvent celle de The Answer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.