NBA – Pourquoi les femmes de Jordan, Joe Dumars et Craig Hodges n’étaient pas dans The Last Dance

0

Grand tube du confinement et succès à travers la planète, The Last Dance garde pour autant son lot d’interrogations. Certains absents, comme Juanita Jordan, sa première femme, ainsi que quelques joueurs, ont forcément posé des questions. Voici les réponses.

Publicité

C’est ce qu’on appelle un casting 5 étoiles. Pour raconter au mieux l’histoire de Michael Jordan et des Bulls de 1998, le réalisateur Jason Hehir avait réuni pas moins de 100 noms en interview, et de très grands protagonistes : Kobe Bryant, Reggie Miller, Magic Johnson, Larry Bird, Scottie Pippen… On en passe.

Seulement voilà, certaines personnes ont aussi brillé par leur absence. La plus marquante ? Juanita Jordan, femme de His Airness, qui a traversé toutes ces années folles aux côtés de son mari. Idem pour Yvette, la deuxième épouse du GOAT, non-mentionnée ni interviewée.

Pourquoi ? Dans les colonnes d’ESPN, l’executive producer du documentaire, un certain Mike Tollin, s’en est clairement expliqué :

On avait une liste de choses (épineuses) à évoquer : les paris, la théorie du complot sur sa retraite, la mort de son père, son manque d’activisme, ses coéquipiers… Je pense qu’on a parlé de tout ça.

Lire aussi | Hodges dévoile le joueur que Jordan pensait aussi bon que lui

Du début, on s’est dit : est-ce que tel sujet en question concerne son travail, ou juste sa vie privée exclusivement ? Le réalisateur Jason Hehir, tout comme moi, avait de toutes façons un désintérêt global pour les femmes et enfants des personnages principaux.

Michael est une des personnes les plus secrètes de notre époque. Il est content que tout ça soit fini, il veut juste reprendre sa vie normale. Il ne nous a jamais dit qu’on ne pouvait pas parler à sa femme et son ex-femme. Nous avons juste trouvé que ça n’aidait pas à l’histoire.

Un pur choix des concepteurs du documentaire, donc, et rien d’autre. Tollin révèle par ailleurs que Craig Hodges, qui s’est montré très critique envers MJ durant et après la diffusion de The Last Dance, aurait lui aussi dû être interviewé. Mais tout ça ne s’est « pas matérialisé », sans qu’on ait plus de détails.

Sachez enfin que Joe Dumars, lui, a clairement refusé. Sans animosité, le Bad Boy a tout simplement estimé que c’était « à Jordan de raconter sa propre histoire ».

Voilà qui explique quelques absences majeures du documentaire, à commencer par Juanita et Yvette Jordan. Une vision qui se respecte de la part de Hehir et Tollin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.