NBA – « Je ne sais pas comment LeBron arrive encore à suivre le rythme »

LeBron James des Lakers face aux Nuggets
Isaiah J. Downin

À bientôt 36 ans, LeBron James continue de dominer la ligue comme s’il en avait 26. Le King a une résistance et une longévité incroyables, et même un de ses anciens coéquipiers le regarde aujourd’hui… sans comprendre comment il fait.

Publicité

Un cyborg. C’est comme ça que l’on parle de LeBron James désormais : une machine inhumaine capable de dominer la NBA à n’importe quel âge. Le King aura 36 ans le 30 décembre prochain, un âge auquel normalement la plupart des vétérans sont relégués sur le banc avec une réduction de minutes.

Hors de question pour LeBron, qui continue d’enchaîner des matchs à 35 minutes de jeu en moyenne (34.6 cette saison). Chris Bosh, son ancien coéquipier au Heat, n’a d’ailleurs pas caché son étonnement dans le podcast de J.J. Redick face à la carrière du King. Il s’est longuement exprimé à son sujet.

Publicité

Il s’est transformé tellement de fois, mais je pense que lors de sa deuxième année à Miami (2011-2012), il était sur une autre planète. J’en étais arrivé au point où je le regardais simplement faire ses trucs parce que je ne comprenais pas ce qui se passait. Il a tourné à 60% au shoot pendant des semaines, il ne ratait rien ! Il était très motivé pour réussir, et je pense qu’en tant que groupe, nous avons joué le jeu et lui avons permis de réussir.



Mais le plus impressionnant pour Chris Bosh, c’est la longévité avec laquelle LeBron James continue d’évoluer à ce rythme infernal. À Miami, le King avait l’avantage d’être entouré de deux superstars avec Dwyane Wade et Bosh, ce qui lui permettait d’avoir moins un peu moins de responsabilités. À Cleveland, puis depuis son arrivée à Los Angeles, il a dû s’occuper du leadership, sans baisser d’intensité… tout en prenant de l’âge.

Publicité

Je pense qu’il était capable de beaucoup jouer sans ballon, et une fois qu’il est allé à Cleveland, il avait plus le ballon dans les mains, et on lui a demandé d’en faire plus. C’est toujours le cas à Los Angeles, et je ne sais pas comment il arrive encore à suivre le rythme.

Le prime de LeBron a effectivement eu lieu à Miami. Impressionnant dans tous les domaines, il est allé chercher les deux premières bagues de sa carrière (2012, 2013) avec le Heat ainsi que ses 3ème et 4ème titres de MVP de saison régulière.

Publicité

Avec les Lakers cette saison, il est encore en course pour remporter à la fois son 5ème MVP et son 4ème titre avec une troisième franchise, le tout en jouant toujours un nombre conséquent de minutes. LeBron James n’a décidément pas fini d’écrire l’histoire.

Déclarations LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24

Les dernières actualités