NBA – Comment Jayson Tatum a « sauvé la carrière » d’un de ses coéquipiers

tatum rejoint pierce et bird dans l'histoire des celtics
The Athletic (DR)

Son équipe en grand danger, Jayson Tatum a su répondre présent lors du Game 7 face aux Raptors, dans la nuit de vendredi à samedi. Durant cette rencontre, la jeune star a également évité le pire à l’un de ses partenaires, qui se montre immensément reconnaissant envers lui.

Publicité

Depuis deux jours, Brad Stevens et ses adjoints ne doivent pas compter leurs heures. Qualifiés pour les finales de conférence Est pour la 3ème fois sur les 4 dernières années, ses Celtics auront fort à faire face à une équipe du Heat déchaînée. En pleine préparation de cette série, le coach sait quoi qu’il en soit qu’il pourra à coup sûr compter sur un homme : Jayson Tatum.

À seulement 22 ans, l’ailier compte déjà plusieurs runs de playoffs de haut vol dans sa carrière. Celui de cette saison en fait partie, puisqu’il se place comme l’homme fort de son équipe malgré son jeune âge. Avec 25.3 points (44.7% au tir, 41.9% à 3 points), 10.1 rebonds et 4.3 passes de moyenne, il aura sans aucun doute de nouveau ce statut contre Miami.

Publicité

De plus, l’ancien de Duke devrait débarquer avec une confiance immense au prochain tour. Il reste en effet sur un excellent Game 7 face aux Raptors pour offrir la qualification à son équipe (29 points, 12 rebonds, 7 passes), et a qui plus est été l’auteur d’un rebond clutch à 35 secondes du buzzer final pour sceller l’issue de la rencontre.

Publicité

Ce rebond, il est venu d’un échec au lancer du rookie des C’s Grant Williams. Envoyé sur la ligne par Toronto avec 2 points d’avance pour son équipe, le jeune intérieur, qui tournait à 87.5% dans l’exercice sur cette postseason, a manqué… ses deux tentatives. Deux échecs qui auraient pu coûter très cher, mais qui se sont finalement révélés sans conséquences.



Ils étaient cependant toujours bien présents dans la mémoire des journalistes lorsque Williams s’est présenté en conférence de presse ce dimanche. Invité à évoquer cette séquence proche du traumatisme pour lui, l’ancien de Tennessee a livré un hommage appuyé à son sauveur : Jayson Tatum.

Publicité

En vrai, j’étais carrément confiant quand je suis allé sur la ligne. Ce n’était que deux lancers. Quand j’ai touché le fond du cercle (sur ma 1ère tentative), j’étais là : « Oh, c’est juste un fond de cercle. C’était un bon tir. » Puis j’ai shooté le suivant et il a atterri exactement au même endroit, et je me suis dit : « Oh mon Dieu ! » Je ne me souviens même pas de la dernière fois où j’ai manqué deux lancers clutchs comme ça.

Publicité

Donc ça a définitivement été un moment de soulagement quand JT a pris le rebond. C’était genre : « Merci JT d’avoir sauvé ma carrière ici, à Boston. »

Nul doute que si le rebond avait atterri dans les mains des Raptors, et que ces derniers étaient allés décrocher la victoire suite à cela, Grant Williams aurait vécu un véritable enfer pendant de longs mois.

Jayson Tatum n’a donc pas seulement permis à son équipe des Celtics de s’épargner une fin de match encore plus tendue, mais a également évité à Grant Williams un lynchage public. Un geste que le rookie n’oubliera pas de sitôt.

Boston Celtics Déclarations Jayson Tatum NBA 24/24

Les dernières actualités