NBA – Quand Kareem recadrait LeBron sur le débat du GOAT

Kareem Abdul-Jabbar affirme que LeBron James serait très bon dans les années 80
(DR)

Si LeBron James continue de viser l’excellence et les bagues après 17 saisons dans la ligue, c’est en bonne partie pour monter le dossier le plus solide possible dans le débat du GOAT. Mais pour Kareem Abdul-Jabbar, le problème est vite réglé.

Publicité

L’éternel débat du plus grand joueur de tous les temps a tendance, depuis quelques années, à se concentrer sur un duel opposant LeBron James à Michael Jordan. Le King ne s’en cache d’ailleurs pas depuis plusieurs années : il poursuit « un fantôme », MJ, afin de la supplanter et devenir le GOAT aux yeux du plus grand nombre.

Cependant, d’après Kareem Abdul-Jabbar, lui-même considéré comme le meilleur all-time par de nombreux observateurs et anciens joueurs, LeBron n’est même pas dans la discussion. Et à vrai dire, Michael Jordan non plus !

Publicité

C’est du moins ce qu’expliquait l’iconique pivot il y a quelques années, interrogé sur les velléités de LeBron James de devenir le GOAT :

LeBron James parlait l’autre fois de comment il est le plus grand de l’histoire, mais il n’a jamais vu Wilt Chamberlain jouer. Quand il tournera à 50 points par match, j’écouterai ce qu’il dit.



Je n’essaie pas de critiquer LeBron. Il est génial et le meilleur joueur de son époque. Mais il n’a pas vu Bill Russell jouer. Quand son équipe gagnera 8 titres NBA de suite, peut-être que je le comparerai à Bill Russell.

Abdul-Jabbar voit donc les choses d’un côté très pragmatique et statistique. En réponse, les fans du King avanceront qu’il était nettement plus facile de marquer 50 points par match ou de gagner 8 titres de suite à l’époque, dans une NBA avec peu d’équipes et un niveau global beaucoup plus faible…

Publicité

Par ailleurs, KAJ est de ceux, de plus en plus rares, qui considèrent que le débat se joue entre les deux monstres de l’ère « préhistorique » de la ligue. Un choix qui se respecte, mais qui est de plus en plus isolé, notamment au regard des arguments cités dans le paragraphe au-dessus.

Cet avis de Kareem n’empêche pas lui et le King de se vouer un profond respect mutuel, et nul doute que LeBron verra dans ces propos une motivation supplémentaire d’aller chercher d’autres récompenses et bagues.

Publicité

Old school, Abdul-Jabbar calme les ardeurs de LeBron and co : les GOATs sont les 2 anciens. Un avis qui fait évidemment débattre.

Les dernières actualités