NBA – L’hôtel « hanté » qui terrifie les joueurs de la ligue

Skirvin Hotel NBA Oklahoma City
(DR)

Le Skirvin Hotel d’Oklahoma City, ça vous dit quelque chose ? Probablement rien. Mais les joueurs NBA, eux, le connaissent tous. Et ils en font des cauchemars. Ce récit fait partie des 3 histoires les plus flippantes de la ligue, et vous allez voir que ce n’est pas pour rien. Explications.

Publicité

Chaque saison, le Thunder peut compter sur une partenaire inattendue pour dominer à domicile : Effie. Alors qui est Effie, nous direz-vous ? Elle est le meilleur défenseur d’Oklahoma et une personnalité que « tout le monde connait dans la ligue » selon Caron Butler. Sa particularité ? Elle n’est pas vivante car c’est… un fantôme.

La légende raconte que Effie était une femme de chambre au Skirvin Hotel au début du siècle dernier. Après avoir eu un enfant illégitime avec le patron des lieux, celui-ci lui a ordonné de rester enfermée dans une chambre en haut de l’hôtel. Effie finit par devenir folle et par se jeter par la fenêtre, se tuant et l’enfant avec. Depuis, elle hanterait les lieux.

Publicité

(crédit : Skirvin Hilton Hotel)

Cette légende est probablement fausse. Après tout, aucune trace d’un tel événement n’a a été trouvée dans les journaux de l’époque. Mais Effie permet de mettre un nom et une histoire sur les phénomènes paranormaux qui existent dans ce satané hôtel.

Publicité

Les joueurs NBA sont bien placés pour le savoir : quasiment toutes les équipes en déplacement à Oklahoma logent dans cet établissement situé au 1 Park Ave, Oklahoma City, OK 73102. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les exemples ne manquent pas. Pour paraphraser Jared Jeffries :

Cet endroit est hanté. C’est flippant.



Tout a vraiment commencé en 2010, quand les Knicks sont venus jouer à OKC et ont passé une sale nuit. Eddy Curry s’en rappelle particulièrement. Assigné au 10ème étage, prétendument le plus maudit, le grand gaillard n’a dormi que 2 petites heures. Effrayé de rester seul, il a même passé la plupart de son temps dans la chambre de Nate Robinson pour avoir quelqu’un qui lui tienne compagnie. Le lendemain, avec de petits yeux, il expliquait :

Je suis convaincu qu’il y a des fantômes dans cet hôtel.

Publicité

Quelques semaines plus tard, les Bulls étaient en visite dans l’Oklahoma. Problème : la porte de la salle de bain de Taj Gibson a claqué en pleine nuit sans raison apparente. Derrick Rose a lui aussi entendu des bruits anormaux, et était bien heureux de voir le jour se lever le lendemain :

C’était une nuit inquiétante.

Dans les années suivantes, la tendance a continué. En 2012, Jordan Crawford écrivait sur Twitter que cet hôtel le faisait « flipper » chaque fois qu’il y venait. Un an après, c’est Wesley Johnson qui expliquait qu’en se réveillant, il avait trouvé sa porte de salle de bains fermée et le bain inexplicablement rempli d’eau…

Publicité

Le directeur de l’hôtel refuse de s’exprimer à ce sujet, mais plusieurs des employés l’ont fait. Certains réfutent l’existence de tels évènements, tandis que d’autres confirment. Une employée explique ainsi qu’elle entend parfois un bébé pleurer, surtout au 10ème étage ou au sous-sol, sans jamais l’avoir vu.

🎃 Autres articles flippants à lire

Quand Pete Maravich prédisait exactement sa propre mort
La nuit où les Spurs de TP et Duncan ont dormi… avec des fantômes

Pensez-en ce que vous voulez, mais tout ça est quand même plutôt flippant. Une chose est sûre, il y a peu de joueurs NBA qui doivent être heureux de voir le match à Oklahoma se profiler sur le calendrier.

Buzz NBA 24/24

Les dernières actualités