NBA – 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas sur Derrick Rose

0

Cela parait fou, mais Derrick Rose a déjà passé le cap de la trentaine. Joueur d’exception, plus jeune MVP de l’histoire avant d’être ravagé par les blessures, D-Rose est à la fois une des plus belles découvertes et une des plus grandes tristesses des fans de NBA ces dernières années. Et par-dessus tout ça, un gars bien. Découvrez le au travers de notre chronique des 5 anecdotes.

1. Il a grandi dans un des pires quartiers de Chicago

Comme beaucoup de joueurs NBA, Derrick Rose n’est pas né dans le luxe et l’opulence. Dans son cas, c’est même tout l’inverse. D-Rose a grandi à Englewood, l’un des quartiers les plus dangereux du South Side de Chicago. L’année dernière, sur ce secteur qui ne regroupe que 25.000 habitants, 3.500 agressions, 2.000 vols et 350 braquages ont été à déplorer. Le taux de pauvreté est de 46.6%, et le chômage frôle les 30%.

Derrick Rose a grandi sans père, mais avec ses 3 frères. Il leur attribue une grande partie de sa réussite, car ce sont eux qui lui ont enseigné beaucoup de choses à la fois sur le basket la vie en général.

Derrick Rose et sa famille, trois frères

2. Il vaut des dizaines de millions de dollars

Si la situation financière a pu inquiéter certains au vu des récents contrats minimum signés par l’ancien MVP avant son deal à Détroit, rassurez-vous. La valeur estimée de Derrick Rose est actuellement de 115 millions de dollars. En plus de l’argent amassé sur les parquets, le meneur peut aussi et surtout compter sur un gigantesque contrat signé avec Adidas en 2012 : il le lie à la marque aux 3 bandes jusqu’en 2025, pour un montant total de 185 millions de dollars.

3. Il est attaché à ses racines et à sa communauté

Derrick Rose a toujours su d’où il venait, et ne l’a jamais oublié. Déjà, il portait le numéro 25 au lycée en hommage à Ben Wilson, prodige de Chicago, surnommé « Magic Johnson avec un jumpshot » et destiné aux sommets de la NBA, abattu en 1984 à l’âge de 17 ans. Rose portait d’ailleurs ce numéro à Minnesota, comme il l’avait aussi fait à New York.

Très croyant, l’ancien MVP n’hésite pas à impacter positivement sa communauté. Il est connu dans Chicago pour avoir pris en charge les frais de plusieurs funérailles de victimes de violence. Il y a quelques années, après avoir entendu parler du décès d’une ado de 14 ans suite à un cas de harcèlement, il était discrètement entré dans la chapelle lors des funérailles, s’était recueilli, avait présenté ses condoléances aux parents, puis s’était en allé pour ne pas attirer l’attention. Class act, comme disent les Américains.

4. Il a plusieurs surnoms sympathiques

Vous connaissez tous le surnom D-Rose, qui est presque comme une deuxième peau pour l’actuel joueur des Wolves. En revanche, vous ne saviez peut-être pas que son surnom « historique », depuis tout petit, est « Pooh », en référence à Winnie the Pooh, Winnie l’Ourson chez nous. Il lui a été donné par sa grand-mère en raison de son teint de peau tendant parfois sur le « jaune » ainsi que sa passion pour tout ce qui est sucré. Ce surnom a directement influencé le prénom de son fils, P.J. (Pooh Junior).

Lors de ses dernières années d’études, D-Rose était surnommé « Mr Basketball » par tous ses camarades – et même les profs ! Difficile de leur donner tort au vu des prouesses réalisées par le jeune homme à l’époque.

5. Hors des parquets, il a une vie banale

Le soir, Derrick Rose enfile son jersey et ses sneakers pour régaler des millions de fans. Mais le reste du temps, le natif de Chicago est pas loin d’être un monsieur tout-le-monde. Passionné de ping-pong et de Rummikub, il n’aime rien de plus que se caler devant un bon film de Will Smith, son acteur préféré.

Derrick Rose joue au ping pong

Et si, comme l’auteur de ces lignes, vous avez peur des araignées, dites-vous la prochaine fois que vous en croisez une que Derrick Rose aussi en a la phobie. Ca résout pas le problème, mais c’est mieux que rien.

Envie de lire les autres numéros des « 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas » ? Ça se passe ci-dessous :

Tyler HerroAllen IversonDraymond GreenMarinne Johannès (WNBA)Anthony DavisR.J BarrettKyrie IrvingTacko FallKawhi LeonardLou WilliamsJames HardenJa MorantBoban MarjanovicStephen CurryZion WilliamsonLuka DoncicHakeem OlajuwonGiannis AntetokounmpoMetta World PeaceJoel EmbiidRussell WestbrookDerrick RoseKevin DurantLeBron JamesJimmy ButlerYao MingLatrell SprewellLance StephensonJ.R. SmithKobe BryantBen SimmonsDeMarcus CousinsDonovan MitchellJaVale McGeeAdrian Wojnarowski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.