NBA – La franchise où Rudy Gobert est envoyé par les execs de la ligue

Rudy Gobert réponse Draymond Green
(DR)

Bien installé au Jazz, Rudy Gobert reste malgré tout une cible de taille pour n’importe quelle équipe prétendante au titre. L’une d’elle serait un point de chute parfait pour le pivot français selon certains exécutifs.

Publicité

Il y a quelques mois, l’avenir de Rudy Gobert à Utah se voyait fragilisé par les tensions apparues entre lui et son coéquipier star, Donovan Mitchell. Désormais, cette histoire semble bien n’être qu’un lointain et mauvais souvenir pour le Jazz, qui compte bien sur ses deux leaders pour mener l’équipe la saison prochaine.

Celle-ci revêtira d’ailleurs un enjeu particulier pour le Français, puisqu’il pourra à son issue prétendre à un nouveau contrat bien plus lucratif. Il devra donc maintenir le niveau qui a fait sa renommée ces dernières années pour obtenir le salaire qu’il vise, tout en souhaitant que ses performances mènent sa franchise vers les sommets.

Publicité

Vous l’aurez compris, l’heure n’est a priori pas du tout à un transfert de Gobzilla à l’aube de cet exercice charnière. Pourtant, certains dirigeants de la ligue envisagent bien cette éventualité, et se lancent déjà dans des pronostics pour connaitre sa destination. Dans son dernier papier pour ESPN, Zach Lowe, qui évoque aussi un éventuel intérêt des Bucks pour le Français, rapporte les échos à ce sujet.



Plusieurs exécutifs rivaux annoncent les Mavs comme une destination de trade pour Rudy Gobert, qui pourra prétendre à un contrat max. Je comprends l’idée – un protecteur de cercle pour stabiliser la défense hasardeuse de Dallas – mais je ne vois pas ça se produire. Consacrer 65 millions de dollars pour Gobert et Porzingis alors que ce dernier doit jouer une bonne partie du temps en tant que pivot n’est pas optimal.

Publicité

Le fit de Rudy aux Mavericks, où prospère déjà Kristaps Porzingis, peut en effet poser question. Néanmoins, les Lakers ont montré que les lineups de (très) grande taille avaient encore leur place dans la ligue actuelle. Le Letton manquera qui plus est le début de la saison, et pourrait avoir besoin de quelques semaines supplémentaires pour retrouver son niveau.

De plus, Dallas parait déterminée à prendre de gros risques durant cette intersaison dans le but d’améliorer son roster. Le front office pourrait ainsi tenter un gros coup de poker lors de la draft dans cette optique. L’apport défensif de Gobert serait un ajout non-négligeable pour les troupes de Rick Carlisle, qui endosseraient immédiatement un costume de contenders.

Publicité

Le dossier Rudy Gobert aux Mavericks reste donc pour l’instant au rang de simple rumeur, mais pourrait faire son chemin dans les bureaux texans dans les jours à venir.

Les dernières actualités