NBA – L’habitude humiliante de MJ… à chaque fois qu’il croise Kevin Garnett

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, prend un malin plaisir à offrir une séance de trash-talking humiliante à l'ancien intérieur des Celtics, Kevin Garnett à chaque fois qu'il le croise
Kent Smith / Brian Babineau

Grande gueule devant l’éternel, Kevin Garnett n’avait pas souvent l’occasion de croiser des adversaires à sa taille au niveau du trash-talking. Ce, jusqu’à ce qu’il affronte Michael Jordan, et qu’il en subisse depuis les conséquences à chaque fois qu’il le rencontre.

Publicité

Même s’il a récemment vu son plus grand accomplissement en carrière ôté des livres d’histoire, Kevin Garnett peut encore s’estimer n°1 all-time dans un domaine : le trash-talking. Le big man était capable de tout, et surtout du pire pour entrer dans la tête de ses adversaires et les rendre chèvre. Un atout qu’il partage avec certaines des plus grandes icônes de la ligue.

Invité du Jimmy Kimmel Live dans le cadre de la sortie de son livre « KG: A to Z », le Big Ticket est notamment revenu sur l’un de ses premiers échanges de la sorte en NBA. Celui-ci remonte ainsi à la saison 1995-96, durant laquelle il a eu l’honneur d’affronter un certain Michael Jordan. Sa deuxième rencontre avec le numéro 23 est encore gravée dans sa mémoire.

Publicité

Un soir, quand j’avais 19 ans et que je venais d’arriver dans la ligue, on était à Chicago pour jouer les Bulls. Un de mes amis venait d’avoir un accident de voiture, je n’avais pas dormi de la nuit, j’étais sur les nerfs. Je jouais super bien, et Isaiah Rider faisait un match incroyable. Donc moi, à 19 ans, je ne me sentais plus ! J’étais là : « Ouais, continue, on est en train de les tuer ! »

Publicité

C’est comme ça, Jimmy, que j’ai réveillé la bête endormie. Une grosse bête nommée Michael Jordan ! Elle mordait, et elle jouait dur. J’aurais pu anticiper ça, mais je n’y ai pas vraiment fait attention. Isaiah me disait : « Yo, calme toi K, ouais je fais un bon match, mais il pourrait t’entendre ! » « OK, et alors ?! Continue ! » Et ça a dégénéré Jimmy. Ça a vite dégénéré.



Au coude-à-coude avec les Bulls à la mi-temps (55-59), les Wolves de KG et Isaiah « J.R. » Rider n’ont en effet rien pu faire face au soudain réveil de His Airness. Finalement auteur de 35 des 120 points de son équipe, ce dernier, pour le plus grand désarroi de sa victime du soir, se remémore encore parfaitement cet épisode. Et éprouve un malin plaisir à le remettre sur la table à chacune de leur rencontre.

Publicité

J’aimerais qu’il n’y ait que moi qui m’en souvienne, mais à chaque fois que je vois Jordan, il fait toujours la même chose. Il pose sa main sur ma tête, et il me dit : « Tu te rappelles quand je t’ai mis 40 points en 3 quart-temps ? » Et après, il a ses gars autour de lui à qui il demande : « Hey, ressors la vidéo ! » Et un gars sort la vidéo ! Je suis là : « C’est quoi ça ? Qui se balade avec une vidéo déjà chargée de ses highlights ? »

Michael Jordan. Voilà qui. Toujours fier de rappeler à ses anciens rivaux qu’il est bien celui qui ressortait l’immense majorité du temps vainqueur de leurs duels, MJ n’allait pas gâcher un tel plaisir avec Kevin Garnett. C’est donc ce qu’il tâche de faire, vidéo à l’appui, dès que l’occasion se présente.

Publicité

Encore novice dans l’art du trash-talking, Kevin Garnett a appris une belle leçon en ce soir de février 1996 de la part de Michael Jordan. Une leçon qui le poursuit encore aujourd’hui, bien malgré lui.

Kevin Garnett Michael Jordan NBA 24/24

Feed NBA 24/24