NBA – En furie, Rudy Gobert et Donovan Mitchell massacrent l’arbitrage

Rudy Gobert et Donovan Mitchell ulcérés par une décision de l'Utah
USA Today (DR)

Le choc des leaders entre Sixers et Jazz promettait du spectacle, et en a offert aux fans. Battus au bout du suspense après prolongation, Rudy Gobert, Donovan Mitchell et leurs coéquipiers sont ressortis frustrés, notamment à cause d’un arbitrage que les deux leaders ont fustigé.

Publicité

Malgré son caractère spectaculaire et son statut de meilleure ligue du monde, la NBA se voit elle aussi gangrénée par les erreurs d’arbitrage. Certaines, comme l’absence de coups de sifflet sur les marchers ou reprises de dribble, sont désormais presque acceptées par les joueurs et le public. D’autres, en revanche, provoquent encore leur rage.

Selon les joueurs du Jazz, c’est bien dans cette deuxième catégorie de boulettes que se sont inscrites celles effectuées par les arbitres de leur match face aux 76ers. Vaincus 131-123 après prolongation, les partenaires de Rudy Gobert l’avaient mauvaise après le buzzer final. En témoignent les propos du pivot français, rapportés par Eric Walden du Salt Lake Tribune.

Publicité

Je suis dans la ligue depuis un moment, je regarde les matchs, et j’ai l’impression qu’on ne reçoit pas les coups de sifflet que les autres obtiennent. Je ne reçois pas les coups de sifflet que les autres obtiennent dans cette p*tain de ligue. (…) J’ai le sentiment qu’on nous manque de respect. Les arbitres ont un travail difficile et ils font de leur mieux, mais c’était trop flagrant ce soir.

Son équipe sanctionnée à 24 reprises par les officiels, contre 17 pour Philly, Gobzilla (5 fautes) n’a pas souhaité contenir sa frustration plus longtemps.

Quand je vois ce qu’on siffle à nos adversaires, et ce qu’on nous siffle… Ça ne peut pas être que des erreurs. Mike Conley n’a jamais reçu une seule faute technique dans sa vie, et ils ne le respectent pas, p*tain. Je ne sais pas ce qu’on peut faire.

Publicité

Et si le double DPOY cible ici le traitement reçu par Mike Conley, c’est bien celui réservé à Donovan Mitchell qui fait beaucoup parler. L’arrière star a en effet écopé de deux fautes techniques en l’espace de deux minutes durant la prolongation, et a dû observer la fin de match depuis le vestiaire. C’est donc tout aussi énervé qu’il est apparu devant les médias.



Publicité

C’est dur de se battre et de s’arracher, et de voir ce match nous être volé. Ce n’est pas mon genre de critiquer les arbitres, mais ça devient hors de proportion. On est sympas, on ne se plaint pas, on essaie de passer au-dessus, mais le fait qu’on continue de se faire enfler, d’une certain manière, comme ça… Pour moi, on a gagné ce match.

Je donne du crédit aux Sixers, ils ont gagné, cool. Mais ça devient récurrent. Ça devient ridicule, p*tain. C’est ce qui se passe. On en a marre, on en a tous marre. Ça me ronge. Vous savez ce que c’est, on sait tous ce que c’est, mais ça devient hors de proportion. Et la ligue doit faire quelque chose à propos de ça.

Publicité

Pour l’heure, la première action de la ligue devrait malheureusement être de sanctionner financièrement les deux leaders de Utah pour leurs paroles incendiaires à l’égard du corps arbitral. En ce qui concerne la suite de la saison, il sera intéressant de voir si la franchise de Salt Lake City finira par être considérée comme le leader au classement qu’elle reste.

Beaux joueurs envers les 76ers, Rudy Gobert et Donovan Mitchell ont cependant dégoupillé au sujet de l’arbitrage. Un sentiment de rancœur qu’ils semblaient porter depuis quelques temps, et qu’ils ont enfin libéré.

Adthink
Déclarations Donovan Mitchell NBA 24/24 Rudy Gobert Utah Jazz

Feed NBA 24/24