NBA – « On l’ouvre trop, c’est décevant : l’heure est venue de grandir »

NBA Kevin Love en a marre
(DR)

Largués à l’Est, les Cavs sont encore partis pour une saison décevante. Surtout, la mentalité de l’effectif inquiète, les joueurs ne semblant pas investis. Un membre de l’organisation est donc monté au créneau, en démontant le groupe.

Publicité

Que cela doit être dur pour les fans de Cleveland. 13èmes à l’Est (20-37), les Cavs sont loins des playoffs, et en lice pour un nouveau haut choix de draft. Encore une fois. Avec une attaque catastrophique (103.8 points, 30ème), la franchise de l’Ohio propose un niveau de jeu bien pauvre. Certes, les attentes n’étaient pas très élevées, même avec la draft d’Isaac Okoro, mais tout de même.

Encore une fois battue à Detroit (109-105) après notamment un premier quart désastreux (37-22), Cleveland fait donc peine à voir. La coupe était en tout cas pleine pour J.B. Bickerstaff. Le headcoach de la franchise n’y est pas allé de main morte après le match, en remettant à sa place l’intégralité de son groupe :

Publicité

On l’ouvre pas mal, hein ? Mais performer tous les soirs et assumer son statut, ça n’est pas quelque chose de simple. Tant qu’on ne se sera pas regardé en face dans un miroir, et qu’on n’assumera pas, nous aurons des nuits comme celle-ci.



Une sacré engueulade signé par le coach des Cavs, qui devrait avoir fait siffler les oreilles de ses protégés. Alors qu’ils avaient réalisé un début de saison assez surprenant, les joueurs de l’Ohio sont violemment retombés sur terre par la suite, enchaînant les défaites. Les têtes ne semblent plus y être, ce qui agace l’entraîneur. Bickerstaff attend donc un changement de mentalité drastique :

Publicité




C’est frustrant, mais surtout plus décevants qu’autre chose. J’aime les mecs dans ce vestiaire. Je pense que leur cœur et leur esprit sont au bon endroit. Mais nous devons grandir. C’est aussi simple que ça.

Effectivement, dit comme ça cela paraît bien facile. La balle est désormais dans le camp du roster. Les 15 derniers matchs de la saison régulière doivent servir à montrer des promesses pour l’an prochain. Si Collin Sexton (24.5 points de moyenne) fait une bonne campagne sur le plan statistique, c’est à peu près tout. Dans le cas contraire, ça sent le grand chambardement. La free agency à venir devrait au moins permettre d’injecter du sang frais dans l’effectif.

Publicité

Sacré sortie de J.B. Bickerstaff, qui a décidé de remonter ses joueurs. À eux de répondre à ces attentes, et faire en sorte que la saison ne se termine pas en eau de boudin.

Cleveland Cavaliers Déclarations NBA 24/24

Feed NBA 24/24