Publicité

NBA – « Killian Hayes n’est pas un bust, et voilà pourquoi ! »

DR

Loin de vivre le rêve américain depuis son arrivée en NBA, Killian Hayes se voit déjà considéré comme un bust par certains observateurs. Or, pour un célèbre journaliste, l’espoir reste encore bel et bien permis pour le grand espoir français des Pistons.

Publicité

Depuis son retour sur les parquets, début avril, il doit sans doute prendre chaque match comme un bonus. Un temps annoncé out pour la saison à cause d’une grave blessure à la hanche, Killian Hayes peut finalement conclure son exercice rookie sur les terrains. Et que celui-ci se sera révélé mouvementé et éprouvant pour le jeune meneur français.

Touché après seulement 7 matchs disputés dans la ligue, l’ancien Choletais tente tant bien que mal de justifier son statut de 7ème pick de la Draft 2020 ces dernières semaines. Mais ses moyennes de 5.5 points (33.1% au tir, 23.1% à 3 pts) et 4.8 passes ont déjà poussé certains à quitter le bandwagon. Pas Kevin O’Connor de The Ringer, qui a défendu bec et ongle le Frenchie dans le dernier épisode de « The Void ».

Publicité

Hayes a évidemment encore beaucoup de chemin à parcourir. Mais il n’atteindra la barre des 20 ans que le 27 juillet prochain. Donc, compte tenu de sa jeunesse, il est choquant de voir que tant de gens l’ont catégorisé comme un bust… simplement avec 7 matchs au compteur en carrière ! Après 7 matchs, et une blessure à la hanche !

Publicité

On ne peut même pas compter le nombre de fois où des All-Stars ont connu des difficultés au début de leur carrière, que ce soit pendant des semaines, ou des années ! Donc je ne comprends pas trop comment tellement de gens ont pu lâcher l’affaire avec lui. Surtout cette saison, sachant qu’il n’y a pas eu de Summer League ou de training camp.



Le journaliste vise juste, et va même dans le détail pour défendre son point de vue. Ainsi, il met avant tout en lumière les qualités de playmaker de Hayes, bien meilleures que n’importe lequel de ses coéquipiers aux Pistons selon lui. De même, son niveau défensif devrait à ses yeux, et quoi qu’il arrive, lui permettre de bénéficier de temps de jeu pour se développer.

Publicité




KOC note également les belles promesses affichées par Hayes au niveau de la passe, des floaters, ou encore de sa lecture du jeu. Pour autant, il ne met pas de côté les lacunes qu’il présente dans des domaines tels que le tir, la faiblesse physique ou encore la finition au cercle. Mais pour lui, tous ces défauts n’ont rien d’irrattrapables pour un joueur aussi jeune que lui.

Le potentiel que pourra atteindre Hayes ne dépendra que de son investissement. Est-ce qu’il travaillera les bonnes choses ? Est-ce qu’il va s’améliorer physiquement ? Les variantes qui comptent le plus sont là, parce qu’il n’y a aucun doute à avoir quant à son niveau de skills. Bien sûr, le shooting et le maniement du ballon auront un grand rôle à jouer dans sa progression, surtout à son poste.

Publicité

Mais il a déjà deux attributs au niveau de la NBA, à savoir son playmaking et sa défense. Maintenant, est-ce que Hayes deviendra le meilleur joueur de la Draft 2020 ? Sûrement pas, vu le niveau d’Anthony Edwards et LaMelo Ball. Mais j’estime toujours qu’il peut devenir l’un des meilleurs de sa cuvée. Donc restons patients, et attendons de voir ce qui se passera dans les années à venir. L’attente pourrait s’avérer payante.

Dans une saison rookie où les critiques se font plus présentes que les encouragements à son égard, Killian Hayes a de quoi apprécier ce témoignage du réputé Kevin O’Connor. Le meilleur est à coup sûr à venir pour la pépite tricolore.

Déclarations Detroit Pistons Killian Hayes Les Français (NBA) NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA