Publicité

NBA – Les 10 flops draftés avant… Nikola Jokic

NBA - Nikola Jokic répond à ceux qui le critiquent sur son poids
Denver Stiffs (DR)

41ème choix de la Draft 2014, Nikola Jokic vient d’être couronné MVP de la saison en NBA. L’occasion de rappeler 10 des joueurs obscurs sélectionnés avant le pivot serbe, au succès largement moindre dans la ligue.

Publicité

10. DeAndre Daniels

Position dans la Draft : 37ème
Moyennes en carrière : ///

Sélectionné par Toronto après une année junior encourageante en NCAA, et conclue par un titre avec UConn, DeAndre Daniels n’a au final… jamais foulé un parquet NBA. Il évolue désormais aux Manawatu Jets, dans la ligue semi-professionnelle de Nouvelle-Zélande.

9. Jarnell Stokes

Position dans la Draft : 35ème
Moyennes en carrière NBA : 2.4 points, 1.4 rebond, 0.3 passe, 58.1% au tir

Lui aussi drafté après 3 années passées sur le circuit universitaire, Jarnell Stokes ne se sera éternisé que 3 saisons en NBA. Le temps pour lui de cumuler 28 matchs sous les couleurs de Memphis, Miami et Denver, pour aujourd’hui porter le maillot des Xinjiang Flying Tigers.

Publicité

8. Cleanthony Early

Position dans la Draft : 34ème
Moyennes en carrière NBA : 4.3 points, 2.2 rebonds, 0.8 passe, 34.6% au tir

Choisi par les Knicks après deux saisons de qualité à Wichita State, Cleanthony Early ne s’est pas distingué dans le marasme new-yorkais. Après 56 matchs disputés en 2 ans, dont 9 titularisations, l’ailier a vagabondé, avant de poser ses valises… à Antibes depuis quelques mois.

7. Damien Inglis

Position dans la Draft : 31ème
Moyennes en carrière NBA : 1.8 point, 1.6 rebond, 0.5 passe, 35.1% au tir

Le parcours outre-Atlantique de Damien Inglis ne se sera pas éternisé. Récupéré par Milwaukee, l’intérieur français n’y aura joué que 20 matchs. Revenu dans l’Hexagone ces dernières années, il occupe désormais une place de choix dans la rotation de l’AS Monaco Basket.

Publicité

6. Josh Huestis

Position dans la Draft : 29ème
Moyennes en carrière NBA : 2.5 points, 2.4 rebonds, 0.3 passe, 34.6% au tir

Bien connu des fans du Thunder, Josh Huestis aura passé 3 saisons dans la franchise d’OKC. Après un exercice 2017-18 conclu avec 69 apparitions au compteur, l’ailier fort a rejoint la G-League, puis le Bayern Munich. Il a dernièrement retrouvé du service chez les Rio Grande Valley Vipers.

5. Jordan Adams

Position dans la Draft : 22ème
Moyennes en carrière NBA : 3.2 points, 0.9 rebond, 0.6 passe, 40.2% au tir

Difficile de se faire une place dans le backcourt des Grizzlies, lorsque celui-ci est occupé par Mike Conley, Tony Allen, Vince Carter, et autres Courtney Lee. Jordan Adams peut en attester, lui qui occupe désormais les rangs de l’équipe argentine du Club Comunicaciones, après 2 saisons à Memphis.

Publicité

4. Mitch McGary

Position dans la Draft : 21ème
Moyennes en carrière NBA : 4.4 points, 3.5 rebonds, 0.3 passe, 52.7% au tir

Décidément, les choix d’Oklahoma City sur cette Draft n’auront pas été les meilleurs de l’histoire de la franchise. Cantonné au bout du banc durant deux saisons, Mitch McGary a par la suite été relégué en G-League, avant d’orienter sa carrière vers… le bowling.

3. Bruno Caboclo

Position dans la Draft : 20ème
Moyennes en carrière NBA : 4.2 points, 2.6 rebonds, 0.7 passe, 40.3% au tir

Son surnom de « Kevin Durant brésilien » s’est rapidement révélé trop lourd à porter. Encore présent dans la ligue en début de saison suite à des passages non-concluants à Toronto, Sacramento et Memphis, Bruno Caboclo a finalement quitté Houston pour rejoindre le CSP Limoges en 2021.

Publicité

2. James Young

Position dans la Draft : 17ème
Moyennes en carrière NBA : 2.3 points, 1.0 rebond, 0.3 passe, 36.7% au tir

Second choix des Celtics après la draft de Marcus Smart en 6ème position, James Young n’aura pas connu le même succès que ce dernier à Boston. 3 saisons et 89 bouts de match plus tard, l’arrière a effectué une pige à Philadelphie, et garnit dorénavant l’effectif de l’Hapoel Tel Aviv.

1. Jabari Parker

Position dans la Draft : 2ème
Moyennes en carrière NBA : 14.5 points, 5.6 rebonds, 2.0 passes, 49.4% au tir

À première vue, les stats de Jabari Parker paraissent tout à fait honnêtes. Néanmoins, en tant que 2nd pick de la cuvée 2014, l’ancienne star de Duke n’aura jamais répondu aux attentes. Ses débuts prometteurs aux Bucks ont en effet été ruiné par des blessures. C’est donc en tant que simple role player des Celtics qu’il a terminé la saison 2020-21.



Les équipes qui ont réalisé ces choix peuvent aujourd’hui s’en mordre les doigts, ayant laissé passer l’un des plus grands talents européens de l’histoire dans cette Draft 2014.

Feed NBA 24/24