Publicité

NBA – L’équipe totalement dingue où Michael Jordan a failli jouer en 1999

Michael Jordan chez les Bulls
(DR)

Fraichement retraité en 1998, Michael Jordan a failli succomber à une offre qui l’aurait immédiatement remis en selle. La technique pour l’attirer était de taille, le plan exécuté à la perfection… jusqu’à que la NBA et son calendrier enterrent définitivement l’idée.

Publicité

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient désormais, Michael Jordan n’a pas annoncé sa retraite dans les jours voire semaines qui ont suivi le titre des Bulls face à Utah en 1998. Sa Majesté a laissé plané le suspense, d’autant que la NBA est entrée dans un lock-out jusqu’à l’année 1999. C’est dans ce contexte qu’un grand du basket a tenté le tout pour le tout. Son nom ? L’Estudiantes Madrid.

Vous ne rêvez pas, le club madrilène est bel et bien passé à deux doigts de réussir le coup d’une vie. Le magazine Gigantes Del Basket raconte les coulisses de cette quasi-masterclass, avec l’argument fou qui a fait chanceler MJ :

Publicité

Estudiantes était prêt à offrir un contrat de 12 millions de dollars pour les 4 mois restants de la saison du championnat. Il y avait une option bonus très intéressante incluse : des leçons de golf privées avec Severiano Ballesteros, un golfeur espagnol légendaire. Grossomodo, MJ serait venu pour jouer au golf du lundi au vendredi, puis jouer au basket le week-end.



Lorsqu’on connait la grande passion voire l’obsession de Jordan pour le golf, il s’agit évidemment d’une superbe idée. L’affaire avait même été validée en plus haut lieu… avant capoter :

Adecco Group avait donné l’accord pour cet investissement depuis son QG de San Francisco. Les agents de Jordan étudiaient l’offre et les deux camps étaient proches de signer un deal.

Publicité




Mais le lockout a pris fin avant que le rêve d’Estudiantes ne devienne réalité, et Jordan a annoncé sa seconde retraite le 13 janvier 1999.

Un retour aux Wizards plus tard, MJ raccrochera les sneakers pour de bon, sans jamais avoir joué pour Estudiantes. Qu’importe, Jordan garde tout de même de bons souvenirs de l’Espagne, puisque c’est à Barcelone qu’il a été le fer de lance de la mythique Dream Team en 1992.

Publicité

A peu de choses près, Michael Jordan aurait pu s’offrir une pré-retraite dorée du côté de Madrid. Il n’en a finalement rien été… et ce n’est peut-être pas plus mal ainsi !

Chicago Bulls Michael Jordan NBA 24/24 NBA Flashback

Feed NBA 24/24