Publicité

NBA – L’objectif de zinzin que Dennis Rodman s’était fixé… Y est-il parvenu ?

Quand Jordan lâchait sauvagement la vérité sur la taille de Rodman
Andy Lyons / Allsport

Homme d’excès par excellence, Dennis Rodman n’a jamais vraiment pu se contenter de ce qu’il avait, sur les terrains comme en dehors. Pour preuve : un objectif fou qu’il s’était fixé durant sa carrière de joueur NBA. Mais l’a-t-il atteint ?

Publicité

Pour Dennis Rodman, rien n’est inaccessible. Dans le cerveau si particulier du quintuple champion NBA, tout peut arriver – pour le meilleur, et parfois pour le pire. Connu pour son incroyable talent au rebond sur les parquets, D-Rod était si certain de ses forces qu’il avait publiquement annoncé en 1993 sa volonté de gober… 40 rebonds en un match. Vous avez bien lu, quarante.

J’espère bien, ce serait le rêve ultime pour moi. C’est probablement un truc que personne ne peut réussir dans l’ère actuelle, mais justement : le jour où j’y arriverai, j’aurai le record pour moi seul. Dès que j’aurai fait ça, je prends un avion pour Sacramento et je donne le ballon du match à mon fils.

Publicité

Un petit retour dans le temps s’impose à ce stade de l’article. Le record all-time est détenu par Wilt Chamberlain (55 prises) – lui et Bill Russell ont plusieurs fois allègrement franchi la barre des 40 rebonds, tout comme, de manière beaucoup plus éparse, Nate Thurmond et Jerry Lucas. Mais qu’en est-il de l’ère moderne ?



Si on la fait débuter à la saison 1983-1984, lorsqu’un nouveau système de calcul de statistiques plus poussé a été mis en place, on trouve trace d’un match de Charles Oakley à 35 rebonds en 1988. Derrière ? Vient immédiatement l’ami Dennis Rodman, avec… 34 rebonds « seulement ». Cette prestation réalisée en 1992 a sûrement donné des idées au fantasque intérieur, qui avait fait part de sa volonté d’atteindre la barre des 40 en interview un an plus tard, en 1993.

Publicité




Il n’en fut malheureusement rien, même si D-Rod s’est consolé avec 3 bagues et un rôle indélébile dans une des dynasties les plus incroyables de l’histoire du sport. Pour les passionnés de rebond et de moments historiques, délectez-vous du fameux match à 34 prises. Indiana s’en souvient encore :

Publicité

Dennis Rodman avait vu trop grand, mais il avait eu le mérite d’annoncer publiquement son objectif fou. Allez, personne n’en voudra au génial intérieur !

Dennis Rodman NBA 24/24

Feed NBA 24/24