NBA – La nouvelle arme létale des Warriors jamais vue dans la franchise

Pourquoi Steve Kerr est euphorique après « la bonne journée des Warriors » NBA
USA Today (DR)

De nouveau prétendants affirmés au titre, les Warriors ont tenté de justifier ce statut durant l’intersaison. Et même si leurs moves n’ont pas été très nombreux sur le marché, l’un d’eux leur a permis d’acquérir un joueur au profil inédit pour l’équipe, et dont l’impact pourrait se révéler majeur.

Publicité

À l’entame de l’été, leur objectif semblait clairement être d’attirer une nouvelle star dans leurs rangs. Aujourd’hui, force est de constater que les Warriors ont échoué dans leur tâche, même s’ils ont bel et bien tenté leur chance dans un dossier de la sorte. Pour leur reste, les signatures qu’ils ont pu obtenir via la free agency s’avèrent pour le moins intrigantes.

Celle d’Andre Iguodala, élu MVP des Finales avec Golden State avec 2015, a de quoi ravir les fans. Celle d’Otto Porter Jr. pourrait quant à elle se révéler fructueuse, si l’ailier venait enfin à être épargné par son physique fragile. Toutefois, ce ne sont pas ces deux recrues qui ont l’air de contenter le plus Steve Kerr. Dans une interview accordée à Tim Kawakami de The Athletic, le coach des Dubs s’est montré enthousiaste face à l’arrivée… de Nemanja Bjelica.

Publicité

Je trouve que c’est vraiment excitant. Quand on y pense, on n’a jamais eu un intérieur maitre du pick-and-pop. En fait, je ne devrais pas dire ça. On avait Mo Speights. Ce que je devrais dire, c’est qu’on a jamais eu d’intérieur maitre du pick-and-pop et shooteur à 3 points. Quand on avait Mo, il prenait ses shoots à 6 mètres du panier ou moins, et il nous a aidé à remporter beaucoup de matchs. C’était une coqueluche des fans.



Passé durant 3 saisons par la Baie, Mo’ Buckets y a notamment remporté sa seule bague de champion, en 2015. Pièce incontournable de la rotation de l’équipe, chacune de ses entrées le voyait généralement tenter sa chance à mi-distance, pour des résultats probants. Or, le big man n’a jamais pris plus d’un tir à 3 points par match sur ses 3 années sur place. Cela devrait radicalement changer avec Bjelica, comme l’imagine déjà Kerr.

Publicité

Je vois Bjelica comme une version de Mo capable de shooter à 3 points, pour beaucoup de raisons. Parce que tout à coup, vous réalisez qu’il va y avoir beaucoup plus de spacing avec le retour de Klay et la façon dont a joué Steph la saison dernière. On va pouvoir faire jouer Bjelica avec Draymond, ce qui décalerait Draymond au poste 5 et en ferait le joueur de pick-and-roll, avec Bjelica qui écarterait les défenses. C’est vraiment excitant.

Du haut de son double mètre 08, l’intérieur serbe tourne ainsi à 38.7% derrière l’arc en carrière dans la ligue, et compte pas moins de 3 saisons achevées au-delà des 40% dans le domaine. Dès lors, son arrivée devrait permettre à GS de compter une grosse menace de plus à longue distance, ce qui n’est jamais négligeable. Steve Kerr parait en tout cas impatient à l’idée d’utiliser son nouveau sniper.

Publicité

Jusqu’ici toujours dépendants de leurs arrières pour assurer le spacing, les Warriors vont désormais pouvoir compter sur Nemanja Bjelica pour ce faire. Une perspective qui ne doit pas réjouir leurs futurs adversaires.

Golden State Warriors NBA 24/24

Toute l'actu NBA