Publicité

NBA – L’arrivée d’Evan Fournier à New York est en fait… un trade, les détails révélés !

Le joueur français des Boston Celtics, Evan Fournier, durant son premier match sous les couleurs de la mythique franchise NBA
Brian Babineau

Free agent à l’issue de son contrat le liant dernièrement aux Celtics, Evan Fournier avait à première vue rejoint les Knicks libre. En officialisant son arrivée, la franchise new-yorkaise a cependant évoqué l’existence… d’un trade, dont les dessous peuvent surprendre !

Publicité

Outre l’avenir particulièrement flou de Frank Ntilikina, sa situation faisait partie des principaux points d’attention du public français à l’approche de la free agency. Son contrat de 5 ans et 85 millions de dollars arrivé à son terme, Evan Fournier avait l’embarras du choix. Auteur d’une fin de saison remarquée chez les Celtics, l’arrière tricolore ne manquait pas de prétendants à sa signature cet été.

C’est au final vers New York qu’il s’est dirigé, y paraphant un bail de 4 ans et 78M$. Son arrivée dans la Big Apple, chaudement saluée par les observateurs, ne s’est néanmoins pas faite de la manière la plus logique. En la rendant officielle par le biais d’un communiqué, ce mardi, les Knicks ont en effet dévoilé les coulisses et enjeux de cette opération, qui s’avèrerait en réalité être… un sign-and-trade !

Publicité

Les New York Knicks ont annoncé aujourd’hui que l’équipe avait obtenu l’arrière/ailier Evan Fournier dans un sign-and-trade avec Boston, ainsi que deux futurs second-round picks de Draft en échange d’argent. Les termes de l’accord n’ont pas été révélés.

Boston ne ressort donc pas bredouille de cette affaire, tandis que NY récupère des assets supplémentaires !



Les deux choix de Draft envoyés par les Celtics pourraient ainsi servir aux dirigeants dans de futures négociations, notamment pour attirer la star tant attendue au Madison Square Garden. La décision des C’s peut quant à elle davantage surprendre à première vue. Marc Stein se charge toutefois d’éclaircir cette facette du deal, et indique la belle contrepartie obtenue par Brad Stevens et ses adjoints.

Publicité




Les Knicks viennent d’officialiser l’acquisition d’Evan Fournier via un sign-and-trade avec Boston, impliquant que les Celtics ont créé une trade exception aux alentours de 17 millions de dollars dans le cadre du départ de Fournier.

Publicité

À travers ce transfert, les Knicks obtiennent donc le profil d’Evan Fournier qu’ils convoitaient, pendant que les Celtics héritent de nouveau d’une trade exception conséquente. Tout le monde peut donc ressortir satisfait.

Feed NBA 24/24