Publicité

NBA – « On l’a forcé à regarder LeBron se foutre de lui »

LeBron James Mask

Parfois, il suffit d’un rien pour qu’un joueur entre dans la zone. Souvent, il peut simplement s’agir de commentaires mal placés de la part d’un adversaire ! Une star championne en 2011 a notamment tout écrasé après avoir subi les moqueries de LeBron James. Belle erreur du King…

Publicité

Sans aucune contestation, on peut considérer le titre de champion en 2010-11 comme le plus grand accomplissement en carrière de Dirk Nowitzki. Alors qu’il tire avec lui une équipe de vieux briscards, l’ailier fort aux 30 000 points en carrière réussit l’exploit d’emmener les Mavericks en Finales NBA, après avoir notamment sorti les Lakers sur un sweep. L’adversaire final ? Miami, avec notamment le trio LeBron James-Dwyane Wade-Chris Bosh.

Évidemment, tout le monde donne le Heat gagnant, les Floridiens étant supérieurs en termes de talent intrinsèque, notamment. Et pourtant, c’est bien Dallas qui domine après une défaite initiale, remportant les Games 2 et 3. Le German Bomber plantera carrément 34 points sur ce dernier ! C’est toute une ville qui se met à rêver…

Publicité

Or, à l’orée du quatrième match, c’est le drame dans le Texas : Nowitzki est malade, et même sévèrement… Du côté de South Beach, on prend ça avec beaucoup (trop) de sourire. LeBron et Wade vont même commettre l’irréparable, en faignant une toux devant les caméras pour se moquer de l’intérieur… Comme le raconte JJ Barea, membre des Mavs en 2011, ce fut une grossière erreur, l’Allemand ayant pris cela très mal !



Publicité




Dirk est ultra-compétitif. Avec Kobe, il est le joueur le plus compétitif que j’ai croisé durant ma carrière. Pendant les Finales 2011, quand LeBron et Wade se sont moqués de lui en toussant, on l’a forcé à regarder les images. Il était genre : « Je n’y prête pas attention », mais intérieurement ça bouillonnait.

Autant vous dire que la vengeance fut cinglante… Auteur de 21 points dans le Game 4, Wunderdirk va surtout mettre son équipe sur les rails de la victoire, avec le shoot de la gagne à 14 secondes du terme. LeBron, quant à lui, finira avec seulement 8 points ! La suite, tout le monde la connaît, et personne à Dallas ne risque de l’oublier.

Publicité

Morale de l’histoire ? Mieux vaut ne jamais provoquer une légende, et surtout pas si elle est diminuée. En tout cas, pas si elle s’appelle Dirk Nowitzki… James et D-Wade doivent encore en faire des cauchemars !

En direct : toute l'actu NBA