Publicité

NBA – Paul Pierce dégomme Warriors, Clippers et d’autres dans son discours du Hall of Fame

Paul Pierce intronisé au Hall of Fame
Nathaniel S. Butler

Intronisé au Hall of Fame la nuit dernière pour valider sa très belle carrière, Paul Pierce n’a pas résisté à l’envie de régler quelques comptes. Et ce sont plusieurs équipes, dont les Warriors et les Clippers, qui en ont fait les frais…

Publicité

Que cette cuvée 2021 du Hall of Fame a fière allure. Aux côtés de Chris Webber, Toni Kukoc, Chris Bosh ou encore Bill Russell (en tant que coach), Paul Pierce a accédé à l’immortalité dans la nuit de samedi à dimanche en étant intronisé au temple de la renommée. Un moment bienvenu pour « The Truth », en proie à beaucoup de polémiques ces derniers mois, dont son dernier dérapage en date.

A Springfield, cependant, l’ancien Celtic s’est paré de son plus beau costume et a livré un joli discours sur une sacrée carrière, aussi longue qu’intense. Mais comme Michael Jordan en pareilles circonstances, Pierce a tenu à glisser quelques tacles bien sentis durant son intervention. Et ce sont pas moins de 9 équipes qui en ont pris pour leur grade !

Publicité



En arrivant à la Draft (en 1998, ndlr), j’étais un First Team All-American, et les mock drafts me donnaient 2ème pick. Donc j’aimerais remercier les Clippers, les Vancouver Grizzlies, les Denver Nuggets, les Toronto Raptors, les Golden State Warriors, les Dallas Mavericks, les Sacramento Kings, les Philadelphia 76ers et les Milwaukee Bucks : les 9 équipes qui n’ont pas voulu me choisir. J’apprécie. Merci de m’avoir oublié et de m’avoir motivé encore plus.

Publicité




Les férus d’histoire du basket le savent : Pierce n’a en effet sélectionné qu’avec le 10ème choix de la Draft, derrière de bons joueurs (Vince Carter, Dirk Nowitzki, Jason Williams…) mais aussi plusieurs busts notoires (Michael Olowokandi, Robert Traylor…). Ce sont quoiqu’il en soit les Celtics qui ont fait la bonne affaire en récupérant The Truth aussi bas, à une place inespérée pour eux.

La suite, c’est 15 ans d’une superbe histoire d’amour, marquée par une bague, un titre de MVP des Finales, 10 sélections All-Stars, et 4 sélections All-NBA. Un CV largement suffisant pour être intronisé au Hall of Fame, à juste titre.

Publicité

Paul Pierce n’a rien oublié, et surtout pas les franchises qui l’ont snobées au soir de la Draft. Un véritable couteau dans la plaie pour les Clippers, qui s’en veulent encore d’avoir sélectionné Olowokandi avec leur first pick…

Feed NBA 24/24