Publicité

NBA – Tony Parker et Damian Lillard, la grosse méprise

Damian Lillard et Tony Parker
DR

Le top 75 all-time a fini d’être révélé par la NBA, avec plusieurs polémiques au compteur. Parmi elles, l’absence de Tony Parker au profit, entre autres, de Damian Lillard, a beaucoup agité les réseaux. A juste titre.

Publicité

« Il y a méprise ». Cette expression, on l’utilise communément pour évoquer celui qui se trompe sur quelqu’un, ou sur quelque chose. A l’évidence, les votants de la liste des 75 meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA se sont trompés sur le choix qu’ils avaient à faire entre Tony Parker et Damian Lillard. Il ne s’agit évidemment pas de critiquer Dame Dolla, top-meneur de sa génération et joueur d’exception, mais parlons chiffres et arguments.

Tout d’abord, et c’est bien là le point le plus probant, il existe une nette différence de palmarès. Sur le tweet ci-dessous relayé par Statmuse, le « Player A » est Tony Parker, et le « Player C » est Damian Lillard. Comparons-donc leurs accolades amassées en carrière :

Publicité

Tony Parker a davantage sa place dans une telle liste que Damian Lillard

4 titres de champion NBA, 1 MVP des Finales, 6 sélections All-Star et 4 sélections All-NBA doivent donc s’incliner face à 6 sélections All-Star, 6 sélections All-NBA et un titre de Rookie de l’Année. Etrange, non ?



Dans un classement aussi porté sur les récompenses collectives et individuelles, ce qui est prouvé par la présence d’anciens joueurs clairement choisis en priorité pour leur CV, comment expliquer un tel choix ? Comment faire l’impasse sur un MVP des Finales et un quadruple champion, chaque fois pièce instrumentale de son équipe, au profit d’un joueur qui n’a jamais atteint les Finales NBA ?

Publicité




Ces questions, nombreux sont ceux qui se les posent, à commencer par un joueur respecté de la ligue qui a fait savoir qu’il trouvait la décision de snober TP ubuesque. Pour rappel, voici la liste des joueurs ayant été au moins une fois MVP des Finales, et au moins 4 fois champion NBA dans leur carrière : Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar, Shaquille O’Neal, Tim Duncan, Michael Jordan, Kobe Bryant, John Havlicek, LeBron James, Tony Parker. Tous ces noms sont dans les 75… sauf celui du Français.

Bien évidemment, les 8 joueurs sus-cités sont des joueurs un cran encore dessus de Parker, mais ce critère et l’exclusion du seul TP, alors même que plusieurs joueurs sont dans les 75 sans jamais avoir gagné de titre ou avoir disputé des Finales, est forcément intéressant à mettre en perspective… et nourrit un certain sentiment d’injustice.

Publicité

Damian Lillard dans le top 75 all-time à la place de Tony Parker ? Les chiffres, l’impression visuelle et mentale, Patrick Beverley, les fans, les souvenirs : tout le monde est formel, c’est non.

En direct : toute l'actu NBA