Publicité

Agression, garde à vue : le PSG et l’Equipe de France secoués par un grave scandale !

DR

Si le monde du football n’est pas étranger aux scandales, celui qui vient de frapper le PSG et l’Equipe de France est un cas plutôt rare et sidérant. La PJ et la BRB se sont saisies de l’épineux dossier après une sordide agression présumée pas si hasardeuse…

Publicité

Voilà un scandale dont le PSG se serait bien passé. Ce mercredi matin, la joueuse Aminata Diallo, 26 ans et 7 sélections en Bleues, a été interpellée à son domicile de la région parisienne. La raison ? Elle est suspectée d’avoir organisé un guet-apens envers sa coéquipière Kheira Hamraoui, agressée par des hommes cagoulés le 4 novembre dernier, pour la mettre hors d’état de nuire et ainsi lui piquer du temps de jeu.

Les deux femmes sont en effet en concurrence tant au PSG qu’en Equipe de France, et les enquêteurs évoquent la piste d’une rivalité interne qui aurait dégénéré… Evidemment, rien n’est avéré à ce stade et la présomption d’innocence doit être respectée.

Publicité

Une agresse commanditée par une propre coéquipière au PSG ?

D’après le quotidien L’Equipe, qui a révélé l’affaire, le méfait s’est produit alors que Hamraoui rentrait à son domicile en voiture avec plusieurs coéquipières suite à un diner d’équipe aux alentours du Bois de Boulogne. Près de chez elle, à 22h30 et alors que Diallo conduisait la voiture, Hamraoui a été longuement agressée à coups de barre de fer dans les jambes par deux individus au visage masqué qui ont surgi. Résultat : des points de suture aux jambes et aux mains.



Aucun objet n’a été dérobé durant cette agression, ce qui renforce l’hypothèse des enquêteurs à ce stade.

Le PSG a réagi par voie de presse, avec un communiqué publié dans la matinée qui confirme les violences et la mise en garde à vue de Diallo :

Publicité




Le Paris Saint-Germain prend acte de la mise en garde à vue ce matin d’Aminata Diallo par le SRPJ de Versailles dans le cadre de la procédure ouverte suite à une agression jeudi soir dernier à l’encontre de joueuses du Club.

Le Paris Saint-Germain condamne avec la plus grande fermeté les violences commises. Depuis jeudi 4 novembre au soir, le Club a pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir la santé, le bien-être et la sécurité de ses joueuses. Le Paris Saint-Germain collabore avec le SRPJ de Versailles pour faire toute la lumière sur les faits. Le Club est attentif au déroulement de la procédure et étudiera les suites à y donner.

Publicité

Pas banale et choquante, l’affaire prend déjà une grosse résonance dans le monde du football. Respectons la présomption d’innocence en attendant la suite des événements, mais les éléments semblent être troublants pour Aminata Diallo…

Multisports

En direct : toute l'actu NBA