Publicité

NBA – Nikola Jokic met Jordan et Wilt à genoux !

La superstar NBA des Denver Nuggets, Nikola Jokic, fait mieux que Wilt Chamberlain et Michael Jordan dans une catégorie statistique prestigieuse
Focus on Sport / Garrett Ellwood / Scott Cunningham

Avant de signer un coup de sang ô combien décrié face au Heat, Nikola Jokic réalisait un début de saison digne d’un MVP en titre. Celui-ci le voyait même faire mieux que les monstres statistiques qu’étaient Wilt Chamberlain et Michael Jordan, et ce, dans l’une des plus prestigieuse catégorie !

Publicité

Certains observateurs en auraient presque oublié qu’il est celui qui a hérité du trophée Maurice Podoloff il y a quelques mois. Malgré le début de saison solide des Nuggets (7 victoires, 4 défaites), les performances de Nikola Jokic ont en effet tendance à passer sous les radars. Pourtant, le pivot serbe continue de montrer qu’il ne possède que peu d’égal à son poste dans la ligue.

Il a au final fallu attendre qu’il se démarque de la mauvaise façon, pour que son nom fasse les gros titres. Bousculé par Markieff Morris lors de la récente rencontre face au Heat, le Joker a violemment répondu, avec un coup de coude qui a secoué le rugueux vétéran de Miami. Une séquence qui lui a logiquement valu un match de suspension, purgé ce mercredi en marge de la réception d’Indiana.

Publicité

Nikola Jokic surclasse Wilt et Jordan

Cette grosse échauffourée ne doit toutefois pas faire oublier l’excellente entame d’exercice que signait jusqu’ici Jokic. Avec 25.4 points, 13.6 rebonds, 5.7 passes, 1.6 interception et 1.0 contre de moyenne, et une adresse de 60.9% au tir et 40.0% à 3 points, il maintient sa forme resplendissante de l’an dernier. En se basant sur la stat tant appréciée par les experts du Player Efficiency Rating, il livrerait même la meilleure campagne de l’histoire !



Publicité




Les PER les plus élevés de l’histoire :

35.0 – Jokic cette saison
32.1 – Wilt Chamberlain (1961-62)
31.9 – Giannis Antetokounmpo (2019-20)
31.8 – Wilt Chamberlain (1962-63)
31.7 – Michael Jordan (1987-88)

Pour les non-initiés, le PER se définit comme une donnée « fourre-tout », qui prend en compte toutes les statistiques favorables et défavorables d’un joueur, pour lui attribuer une note globale sur ses performances. Et à ce petit jeu-là, Jokic explose la concurrence all-time, avec une avance considérable sur ses glorieux poursuivants. S’il parvient à maintenir ce rythme, un doublé en tant que MVP n’est donc pas à exclure !

Publicité

Toujours aussi solaire, Nikola Jokic signe tout simplement du jamais vu all-time en termes de statistiques globales. Même Wilt Chamberlain et Michael Jordan ne peuvent que s’incliner !

En direct : toute l'actu NBA