Publicité

NBA – « Le meilleur move de Pippen ? Donner le ballon à Jordan. Qu’il la ferme »

NBA La punchline sauvage sur Scottie Pippen
ESPN / Samsung

Hall of Famer, Scottie Pippen est toutefois aussi vu par certains comme le lieutenant de Michael Jordan, et pas grand-chose d’autre. Une autre ancienne légende l’avait d’ailleurs atomisé sur le sujet, lors d’un affrontement entre eux… Les paroles doivent faire mal encore aujourd’hui !

Publicité

Tout aussi fantastique qu’il était en tant que joueur, Scottie Pippen n’était pas non plus facile à vivre sur un parquet. À l’instar de son coéquipier Michael Jordan à Chicago, il n’était jamais le dernier à provoquer ses adversaires, quitte à cracher son venin sur eux. Un charmant personnage… En plus de ça, lui n’hésitait pas à le faire en dehors des terrains, à travers les médias.

Le meilleur exemple de cela reste son beef avec Larry Johnson, à la fin des années 90. Ce dernier était ainsi arrivé aux Knicks en provenance de Charlotte, en 1996, et s’était donc retrouvé à jouer pas mal de matchs de division face aux Taureaux. De quoi lui permettre de développer une relation très tendue avec Pip’, qui le traita carrément d’ordure au cours de l’été 1997. En plus de n’être rien de plus qu’un agitateur de serviettes…

Publicité

Larry Johnson détruite Scottie Pippen vis-à-vis de Michael Jordan

Des propos qui n’avaient absolument pas plu à Grandmama, qui s’était donné comme mission d’éteindre le n°33 lors de leur prochain affrontement, ce qu’il fit quelques semaines plus tard lors d’une victoire 97-93 des Knicks à domicile. En plus de limiter l’ailier à seulement 14 points, l’ancien Hornet se permis également une sortie sanglante sur lui, lui conseillant carrément de la mettre en veilleuse… et de laisser Michael Jordan faire le boulot !



Il doit fermer sa bouche maintenant. Tout ce qu’il a à faire, c’est de donner le ballon au n°23. C’est ce qu’il sait faire de mieux. « Tiens, Jordan. Tire-nous d’affaire ». Il doit fermer sa g*eule maintenant. C’est un minable. Il doit la fermer. C’est Mike qui donne du courage à tous ces garçons là-bas. Si Mike n’était pas là…

Publicité

Celle-là, elle a dû faire particulièrement mal pour le sextuple champion ! Il faut dire qu’étant donné la présence de His Airness à Chi-Town, s’en prendre à Pip’ pour son statut de « simple » lieutenant était une tactique assez facile à utiliser pour ses détracteurs. D’autant que l’entraîneur de NY de l’époque, Jeff Van Gundy, a tenu des propos similaires sur l’intéressé. Le tout en rappelant que Johnson l’avait joliment cadenassé lors de leur face-à-face :

Avoir Michael Jordan de votre côté vous permet de vous montrer très arrogant. C’est un excellent joueur, mais, vous savez, il n’a pas simplement tiré à 4 sur 18 dans le dernier quart-temps. Il a shooté à 4 sur 18 sur l’ensemble du match. Il dit que Larry ne joue pas en défense. Je dirais que c’est juste une autre personne qui le sous-estime.

Publicité

Comme quoi, Scottie Pippen n’assurait pas toujours après ses sorties verbales contre ses adversaires. Ce duel-là, Larry Johnson l’avait en tout cas remporté par KO ! Cela eut également le mérite de relancer la question : que serait l’ailier sans Michael Jordan ? Pas sûr qu’on ait la réponse à ça un jour.

En direct : toute l'actu NBA