Publicité

NBA – Michael Jordan dézingué comme rarement par Enes Kanter !

NBA Le gros tacle de Kanter envers MJ
Youtube / NBA (DR)

Pas franchement connu pour pratiquer la langue de bois, Enes Kanter n’a peur de rien quand il s’agit d’interpeller sauvagement une figure publique. Or, il a visé très haut sur ce coup… puisqu’il a détruit Michael Jordan en personne ! Et les mots sont absolument terribles !

Publicité

S’il ne joue pratiquement pas à Boston (6 matchs pour 11 minutes et 4 points de moyenne), Enes Kanter n’a pas besoin de ça pour faire parler de lui. Ce n’est pas nouveau, l’intérieur Turc n’hésite jamais à aborder les sujets qui fâchent, notamment sur le plan politique. Ses propos acerbes sur le président Recep Erdogan lui ont valu de perdre sa nationalité d’origine, et il a récemment dégommé le chef d’État chinois Xi Jinping pour son « esclavage moderne ».

Sur ce dernier point, il s’en était d’ailleurs également pris à Nike, LeBron James et Michael Jordan, dont il remettait les conditions de vie dans leurs usines de production chinoises en cause. Or, His Airness a encore eu le droit à un tacle glissé de sa part, lors d’un passage de l’ancien Blazer sur CNN. Comme il l’explique, Enes estime que Mike se ficher totalement de la population afro-américaine aux USA, et qu’il n’est motivé que par l’appât du gain :

Publicité

« Jordan se fiche de la communauté noire, il ne s’intéresse qu’à ses ventes de chaussures »



Peu de gens parlent de Michael Jordan. Michael Jordan n’a rien fait pour la communauté noire en Amérique, à part leur donner de l’argent. J’ai l’impression que nous devons interpeller ces athlètes. Au moins, LeBron James donne lui vraiment du sien et est la voix de tous ces gens qui sont opprimés en Amérique.

Publicité




Michael Jordan n’a rien fait pour la communauté noire parce qu’il se préoccupe trop de ses ventes de chaussures dans le monde entier et en Amérique, et je pense que nous devons dénoncer ces athlètes et ne pas avoir peur de qui ils sont et ce qu’ils représentent par leur statut.

En l’occurrence, le Celtic fait peut-être aussi référence à la célèbre phrase de Jordan, qui clamait dans les années 90 qu’il ne s’engageait pas politiquement car « les Républicains achetaient aussi ses chaussures ». Il a cependant changé d’avis suite aux meurtres de nombreux citoyens afro-américains, notamment dans le cadre de violences policières. Du point de vue de Kanter, il lui reste cependant beaucoup à faire pour le convaincre.

Publicité

Enes Kanter ne va pas se faire que des amis avec cette sortie, mais il commence à en avoir l’habitude. Un sextuple champion comme ennemi, ce n’est pas grand-chose mis face-à-face avec deux gouvernements !

En direct : toute l'actu NBA