NBA – Le seul joueur que Larry Bird n’a jamais osé trash-talker

NBA Larry Bird, grand trashtalkeur
NBA (DR)

Doté un talent de trash-talkeur absolument phénoménal, Larry Bird a détruit plus d’un joueur sur les parquets comme en dehors. Pourtant, une légende a toujours été épargnée par le Hall of Famer ! La preuve du statut mythique que celle-ci détient.

Publicité

Larry Bird, ce sont des performances au scoring affriolantes, un jeu all-around à couper le souffle des trophées en pagaille. Mais c’était aussi un joueur à la langue bien pendu, capable de sortir n’importe qui de son match. Ses anecdotes de trash-talking sont légion, et on n’aurait pas aimé être à la place de sa victime, à chaque fois ! Mieux valait ne pas s’attirer ses foudres…

Cela compatit d’ailleurs non seulement pour ses adversaires lambdas, mais aussi pour de plus gros noms. Larry Legend n’avait peur de rien ni personne, et il n’hésitait pas à le savoir. Pourtant, même lui avait ses limites, à savoir certains joueurs face à qui il ne tentait jamais de chambrer. Celui qui a tout particulièrement eu le droit à ce traitement de faveur n’est autre qu’un certain Julius Erving, comme il l’expliquait en 1990 dans son autobiographie :

Publicité

Julius Erving, intouchable pour Larry Bird

Pendant mes deux premières années, Dr. J était à son apogée, et je commençais juste à arriver. C’était une bataille à chaque fois. On ne se parlait jamais sur le terrain. On a dit que je lui ai crié des choses un soir, mais ce sont mes coéquipiers qui ont dit des bêtises depuis le banc, pas moi. Croyez-moi, je n’ai jamais dit un mot à Dr. J sur le terrain.



Grand monsieur de la NBA dans les années 70 et 80, l’ailier était extrêmement respecté par ses pairs. Du coup, personne n’osait s’en prendre à lui en allant le provoquer, sachant qu’il était tout à fait en mesure de répondre par une performance violente ! Bird ne s’est d’ailleurs pas arrêté là sur le Sixer, le couvrant de louanges dans tous les sens. Ce qui l’impressionnait, c’était notamment sa à driver et conclure près du cercle :

Publicité

Le plus important que j’ai eu à faire en gardant Dr. J. était d’obtenir de l’aide. Quand il commençait à longer cette ligne de fond, vous saviez ce qu’il avait en tête. Il voulait dunker. Une fois qu’il avait un pas d’avance sur vous, il n’y avait rien que vous puissiez faire. La moindre lumière du jour, et Dr. J la saisissait et partait tout écrabouiller.

Venant de la part d’une icône de la balle orange, ce n’est pas rien comme compliment et ce n’est clairement pas volé ! Pour couronne le tout, l’ex-Bostonien achève son plaidoyer avec la grosse phrase suivante :

Ça reste toujours la confrontation la plus excitante que j’ai eue au poste d’ailier.

Publicité

Être respect par Larry Bird au point qu’il ne cherche pas à vous chambrer, en voilà une de performance exceptionnelle. Ça vous donne une idée du respect que Dr. J inspirait aux autres légendes de la ligue !

Déclarations Larry Bird NBA 24/24 NBA Flashback

Toute l'actu NBA