NBA – Les 3 joueurs que devraient s’arracher les top-teams avant la trade deadline

NBA Durant et Harden vs LeBron
NBA (DR)

Tandis que les mêmes noms semblent revenir en boucle dans les rumeurs de transferts, les principaux contenders pourraient se tourner vers des alternatives moins prisées sur le marché. Focus sur trois d’entre elles à quelques jours seulement de la trade deadline.

Publicité

3. Derrick White

L'arrière NBA des San Antonio Spurs, Derrick White, pourrait être convoité par de belles équipes à l'approche de la trade deadline
(crédit : NBA/DR)

Dans le relatif anonymat des Spurs, et dans l’ombre de Dejounte Murray, Derrick White signe des prestations qui ont de quoi piquer l’attention des meilleures équipes de la ligue. Celles en quête d’une arrière spécialiste de la défense trouveront à coup sûr leur bonheur en le recrutant, lui qui ne voit que Rudy Gobert et Giannis Antetokounmpo le devancer en matière de pourcentage adverse au panier (50.4%) ! Pas étonnant, dès lors, que plusieurs franchises s’intéressent fortement à lui selon Zach Lowe d’ESPN !

Publicité

2. Eric Gordon

L'arrière NBA des Houston Rockets, Eric Gordon, pourrait être convoité par de belles équipes à l'approche de la trade deadline
(crédit : NBA/DR)

Loin d’être réputé pour sa défense, Eric Gordon peut en revanche être perçu comme un renfort de choix pour le banc d’un prétendant au titre. Le vétéran des Rockets affiche une adresse insolente à 3 points, avec 42.9% de ses tentatives converties. Mieux, il montre cette saison qu’il peut se créer seul son tir, ce qui a forcément ses avantages. Seul ombre au tableau : son contrat, avec un salaire proche des 20 millions de dollars jusqu’en 2024, ce qui pourrait notamment refroidir les Cavaliers, qui surveilleraient sa situation selon Michael Scotto de HoopsHype.

Publicité

1. Kenrich Williams

L'ailier NBA de l'Oklahoma City Thunder, Kenrich Williams, pourrait être convoité par de belles équipes à l'approche de la trade deadline
(crédit : NBA/DR)

Contrairement aux deux premières pistes citées, celle menant à Kenrich Williams se révèle peu couteuse pour les top-teams NBA, qui disposent très souvent d’une marge financière restreinte. Avec un salaire de 2M$ courant jusqu’en 2023, l’ailier du Thunder apparait comme une cible de choix. Ses apparitions sur le parquet transforment le visage de son équipe, qui bénéficie grandement de son talent défensif et de sa hargne. En sachant qu’un first-round pick devrait suffire à l’arracher selon Jake Fischer de Bleacher Report, pas sûr qu’il finisse la saison à OKC !



Beaucoup moins évoqués dans les rumeurs de trades, ces trois joueurs ont pourtant de quoi charmer les grosses équipes de la ligue avec leurs profils très différents et intrigants. Reste maintenant à savoir si l’un d’eux jouera le titre d’ici quelques semaines dans une nouvelle franchise !

NBA 24/24 Transferts & rumeurs

Toute l'actu NBA