NBA – « Je lui ai ouvert le crâne avec un haltère, je ne voulais pas m’abîmer les mains »

Steph Curry humilié pour son retour à Cleveland !
NBA (DR)

Certains joueurs sont parfois de sacrée têtes brûlées, au point de pouvoir complètement dégoupiller. Parfois au détriment de leurs coéquipiers… Un Hall of Famer a notamment sérieusement blessé l’un des siens en 2000. Le pire dans l’histoire ? Le fautif en visait un autre…

Publicité

S’il est l’un des meilleurs meneurs de l’histoire, Gary Payton était également un client pas facile à gérer en toutes circonstances. Trash-talkeur invétéré, le franchise player de Seattle rendait fou absolument tout le monde, y compris au sein de sa propre équipe. Et quand ses coéquipiers lui répondaient, cela pouvait aller très loin… beaucoup trop loin même, comme on l’a vu lors d’une prise de tête avec Vernon Maxwell, en 2000.

Passé par les Rockets d’Hakeem Olajuwon, l’arrière était également une forte tête et n’hésitait pas à provoquer ses teammates. Comme The Glove l’a récemment raconté, les deux hommes étaient amis, mais cela ne les empêchait pas de se prendre le chou. Suite à un work-out houleux, Payton a carrément décidé de lui envoyer du matériel de musculation à la figure ! Gros problème, il a manqué sa cible d’origine et c’est quelqu’un d’autre qui en a fait les frais :

Publicité

Quand Gary Payton jetait… un haltère sur Horace Grant



J’ai dit : « Attends un peu que nous soyons dans les vestiaires et tu verras ce qui va se passer ». J’ai donc quitté le terrain et je l’ai attendu dans les vestiaires. Dès qu’il est entré dans les vestiaires, j’ai essayé de le frapper avec un haltère. Je ne voulais pas abîmer mes belles mains. Horace Grant est arrivé, s’est avancé et je l’ai accidentellement frappé à la tête avec ce poids, lui ouvrant le crâne.

Publicité

Imaginez un peu le tollé que cet incident aurait causé sur les réseaux sociaux, de nos jours… GP aurait inévitablement été suspendu pendant un long moment pour une telle action et l’affaire avait d’ailleurs fait grand bruit à l’époque. Cependant, les Supersonics ont décidé de régler tout ça en interne, ne souhaitant pas que leur meneur star manque des matchs. Du coup il s’en est tiré avec une simple amende de 200 000 dollars…

Et Horace Grant, dans cette histoire ? Après tout, c’est bien l’ancien Bull qui fut la grande victime de ce clash entre deux coéquipiers dont on rappellera qu’ils étaient déjà de grands amis à l’époque, ironiquement. Or, Gary affirme que l’intérieur ne lui en a jamais vraiment voulu :

Horace a compris. C’est aussi mon gars. Horace m’a simplement dit : « Mec, t’es fou. Tu sais que tu es fou. »

Publicité

On notera que Gary Payton s’est servi d’un haltère parce qu’il ne voulait pas endommager ses mains. Une décision appropriée pour quelqu’un qui était surnommé « Le Gant » par ses pairs… Heureusement pour lui, il n’a pas trop eu à souffrir de sa bêtise.

Déclarations Gary Payton NBA 24/24

Toute l'actu NBA