NBA/JO – Le joueur de la Dream Team que Michael Jordan a pourri devant tout le monde !

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, ici sous les couleurs de Team USA lors des Jeux olympiques 1992
Olympics (DR)

Adversaires ou coéquipiers, Michael Jordan n’hésitait jamais à humilier publiquement ceux qu’il côtoyait sur les parquets. Cela s’est d’ailleurs vérifié en 1992, lorsqu’il a humilié verbalement l’un de ses partenaires de Team USA à l’entrainement !

Publicité

S’il avait logiquement du mal à trouver du répondant en matière de talent face à lui, il pouvait tirer le même constat vis-à-vis du trash-talking. Considéré comme l’un des, si ce n’est le joueur le plus redoutable de l’histoire, Michael Jordan accompagnait cette réputation de paroles dévastatrices sur les parquets. De quoi rendre la mission de le surclasser encore plus difficile pour ses adversaires.

Qu’importe la renommée de ses opposants directs, la légende des Bulls ne se montrait jamais effrayée à l’idée de s’en prendre à eux verbalement. Il s’est ainsi fait quelques prestigieux ennemis durant sa carrière, comme par exemple Charles Barkley, Patrick Ewing ou encore Clyde Drexler. Des rivaux qu’il a retrouvés dans les rangs de Team USA à l’approche des Jeux olympiques de 1992… et qu’il n’a pas épargnés à cette occasion !

Publicité

Le coup de grâce de MJ pour Drexler avec la Dream Team

Bien qu’elle ait survolé les Jeux, et facilement remporté l’or à Barcelone, la Dream Team a été le théâtre de gros règlements de compte, dont plusieurs impliquant Jordan. Dans son livre Playing for Keeps: Michael Jordan and the World He Made, David Halberstam raconte par exemple les tacles que MJ a pu adresser à Drexler devant leurs coéquipiers, en référence aux Finales 1992 qu’il venait de remporter face aux Blazers !



Attends, je viens pas de te botter le c*l ? … Il n’y a rien qui te parait familier là ? … Tu penses que tu vas pouvoir m’arrêter cette fois, Clyde ? … Tu ferais mieux de faire gaffe aux 3 points, Clyde.

MVP de cette série, Mike n’avait alors fait qu’une bouchée de son ennemi, dont les comparaisons avec His Airness avaient signé son arrêt de mort.

Publicité

En effet, sur les 6 matchs de cette confrontation, Jordan n’a laissé aucune chance à Portland et à sa star, avec des moyennes de 35.8 points, 4.8 rebonds, 6.5 passes et 1.7 interception. Il s’est même fait un plaisir de sanctionner la défense de Rip City derrière l’arc, en signant notamment un record all-time avec 6 tirs à 3 points inscrits durant la première mi-temps du Game 1.

Quoi de plus logique, dès lors, que de voir MJ rappeler à Drexler ce fameux match, resté dans la légende en tant que « Shrug Game », devant toutes les autres figures de la ligue de l’époque ? Cette taquinerie n’a quoi qu’il en soit pas déclenché la moindre rixe entre les deux hommes, qui ont cohabité à la perfection durant les Jeux, et qui ont même grimpé côte à côte sur la première marche du podium !

Publicité

Pas question pour Michael Jordan de voir sa rivalité avec Clyde Drexler s’interrompre durant leur séjour avec Team USA. Mieux valait rappeler à tous sa domination sur The Glyde, et lui offrir une nouvelle humiliation !

Michael Jordan NBA 24/24 NBA Flashback Team USA

Toute l'actu NBA