WNBA – Après l’affaire Griner, énorme scandale raciste à vomir !

Liz Cambadge, joueuse des Sparks
Inside The Wubble (DR)

La saison WNBA a démarré depuis plusieurs semaines, mais malheureusement, les polémiques font bien plus parler que le jeu. Après l’affaire Brittney Griner, qui passionne les États-Unis, un énorme scandale raciste vient d’exploser, et il concerne la plus grosse star de la ligue.

Publicité

La WNBA est en train de vivre une saison bien particulière… Alors que le jeu devrait être au coeur de tous les débats, avec les prestations exceptionnelles de certaines joueuses comme Rhyne Howard, jeune rookie d’Atlanta et déjà meilleure marqueuse de la ligue, ce sont plutôt les scandales qui font les gros titres, à commencer par celui qui concerne Brittney Griner.

Plusieurs mois après son arrestation en Russie pour possession de drogue, la multiple All-Star et championne olympique est toujours incarcérée, et elle vient de recevoir le soutien de nombreuses grandes personnalités dont Kyrie Irving pour son 100ème jour derrière les barreaux. Personne ne sait quand elle sera libérée, mais le président Joe Biden réfléchirait lui-même à des solutions pour mettre un terme à cette saga.

Publicité

Liz Cambadge accusée de racisme !

Parce que la ligue est déjà bien occupée avec cette affaire, elle n’avait sans doute pas besoin du dernier scandale en date, qui est dans un autre registre mais tout aussi grave. En effet, Liz Cambadge, l’une des plus grandes superstars de WNBA, vient d’être accusée de racisme par plusieurs joueuses de la sélection nigériane. Les faits auraient eu lieu avant les Jeux Olympiques, et ils sont à vomir. Le Sunday Telegraph a mené son enquête :



Après enquête, le Sunday Telegraph a réussi à se procurer une vidéo dans laquelle on voit clairement Liz Cambadge mettre un coup de coude violent dans la tête de son adversaire nigériane lors d’un entrainement à huis clos. Dans l’échauffourée qui a suivi, l’Australienne a également mis une grosse gifle à une autre joueuse, avant d’insulter les filles de la sélection africaine.

Publicité

« Je me souviens parfaitement d’avoir entendu le terme ‘singe’ sortir de sa bouche, et elle nous a dit de rentrer chez nous. Elle a dit ‘singe’ ou ‘primate’. », dévoile une joueuse de la sélection nigériane. « J’étais sur le terrain, elle nous a bien dit de rentrer chez nous, dans notre pays du tiers monde. Je n’ai pas entendu personnellement le terme ‘singe’, mais plusieurs coéquipières sont formelles la dessus », explique une autre.

Les accusations sont très graves et elles pourraient mettre un énorme coup à la joueuse de Los Angeles, qui était jusque là l’une des stars les plus connues et appréciées de WNBA. Si la principale concernée a démenti les faits, il faut reconnaitre que sa décision de ne pas se rendre à Tokyo l’été dernier devient soudainement très suspecte. Elle implorait à l’époque une santé mentale fragile, mais la vérité pourrait être bien plus grave.

Publicité

Liz Cambadge est l’un des visages de la WNBA, et elle va devoir s’expliquer longuement sur ce scandale. L’affaire est choquante en elle-même, et elle est encore plus incompréhensible quand on sait qu’elle est métisse, avec un père nigérian.

WNBA

En direct : toute l'actu NBA