NBA – Draymond et les joueurs NBA humiliés par des footeux !

Karim Benzema est habitué aux grosses ambiances, pas Draymond Green
@karimbenzema (DR) / NBA (DR)

Privés de Finales depuis plus d’une décennie, les fans de Boston sont bouillants sur cette série face aux Warriors, quitte à se montrer un peu insultants. Et face à la polémique du Game 3, les internautes n’ont pas hésité à faire la comparaison avec les stades de foot européens.

Publicité

Depuis ce mercredi et le match 3 des Finales entre les Warriors et les Celtics, l’attitude de certains fans est remise en question par les joueurs et leur entourage. En effet, Draymond Green a été la cible de certains chants insultants de la part du TD Garden, et tout le monde est monté au créneau pour le défendre. Klay Thompson a trouvé honteux de faire ça devant des enfants, quand la femme de l’intérieur des Warriors s’est offusquée du manque de réaction de la ligue…

Suite à cet incident le débat fait rage sur les réseaux sociaux, où les internautes cherchent à savoir si les fans des Celtics ont dépassé les limites ou non. La réponse majoritaire est évidemment négative, et l’exemple du football européen revient souvent. En effet, si les stars NBA sont protégées, les héros du ballon rond comme Karim Benzema doivent entendre le pire sur le terrain. Le futur Ballon d’Or a joué des Classicos et des derbies OL – ASSE, des contextes compliqués qui feraient craquer Draymond….

Publicité

Les joueurs NBA plus fragiles que les stars du foot ?!

Mettez les joueurs NBA autour de fans de foot hostiles dans un match de playoffs à enjeux, et ils craqueraient psychologiquement au milieu de la rencontre.



Des joueurs NBA craqueraient dans cet environnement mdr

Publicité

Les fans des Knicks ont chanté « Fuck Trae Young » la saison dernière et il a fini par les détruire. Aucune plainte, juste des paniers. Il est juste différent.

Dans les stades européens, les joueurs de foot doivent faire avec des chants insultants, des fumigènes, des bombes agricoles, et tout cela fait partie d’un folklore accepté de tous. En fait, plus un stade est chaud, plus les tribunes sont bouillantes, et plus le club est admiré par les autres. La polémique du moment confirme que rares sont les joueurs NBA qui pourraient se plaire dans cet environnement.

Publicité

Les joueurs NBA peuvent s’estimer heureux, ils ne doivent pas composer avec des objets pyrotechniques lorsqu’ils sont sur le terrain, et les insultes restent généralement assez simples. Dans les stades européens, beaucoup craqueraient.

En direct : toute l'actu NBA