UFC – « Ngannou ? Une proie, une biche qui va se faire manger par le lion »

Francis Ngannou à l'UFC
Francis Ngannou (Youtube)

Détenteur de la ceinture de champion du monde poids-lourds de l’UFC, Francis Ngannou a gagné le combat d’une vie, pour l’instant, face à Ciryl Gane à l’UFC 270. De longs mois après, le Français est revenu sur cette funeste soirée pour lui, avec une métaphore qui n’a pas manqué de faire réagir…

Publicité

Le 23 janvier dernier, les regards du monde entiers se braquaient vers Anaheim en Californie pour voir le choc entre Francis Ngannou et Ciryl Gane en main-event de l’UFC 270. A l’issue, la victoire du Predator le consacrait au sommet de la planète MMA, tandis que le Français accusait salement le coup, lui qui était persuadé d’avoir les armes pour faire tomber son rival.

Ciryl Gane encore abattu par sa défaite

La défaite a été d’autant plus douloureuse pour Bon Gamin qu’il pensait toucher son rêve du bout du doigt, avant de finalement échouer. Dans une interview récente avec Gentside, le natif de La-Roche-Sur-Yon a livré son ressenti sur le combat comme il ne l’avait jamais fait jusqu’alors :

Publicité

J’ai pleuré comme un gamin qui a perdu son match de foot. Comme quand je perdais des finales en tournoi de foot quand j’étais gosse. T’es dégoûté, mais après tu reprends le bus, tu chantes et tout va bien… Moi quand j’avais des retours, Allan par exemple, qui était sur place, il m’a dit : « Frère, je me suis levé j’ai pleuré. Je me suis dit : ça y est c’est fait, il va être champion. »



C’est cette fameuse clé de talon, que je passe à tellement de personnes, et qui n’est pas passée ce jour-là. Donc ça c’est incroyable. C’est une des choses que je passe le plus, même des gars solides au sol je les mets en danger sur ça. Et là face à Francis, qui était… Pour moi, il était avoué vaincu. Il paraissait comme une proie, comme une biche qui s’est fait attraper et qui va se faire manger par le lion. Bref...

Publicité

D’après Gane, Ngannou avait donc perdu le contrôle du combat, sentait le vent tourner, et s’apprêtait déjà à perdre. C’est ce sentiment, ancré au plus profond de Bon Gamin, qui nourrit son énorme frustration même plusieurs mois après ce combat culte, dans lequel on vous propose de vous re-plonger ci-dessous :

Publicité

Ciryl Gane n’a toujours pas digéré, et il ne digérera probablement jamais l’opportunité qui lui a glissé entre les doigts. Une seule possibilité pour atténuer la tristesse désormais : gagner tôt ou tard la ceinture des mains du Predator. L’objectif numéro 1 du Français, qui assume.

Ciryl Gane Fight Francis Ngannou Multisports UFC

Toute l'actu NBA