NBA – « J’en ai pleuré de rage » : le match de la honte méconnu qui ronge Michael Jordan

NBA Jordan n'effrayait pas Magic et Bird
NBA (DR)

Compétiteur éternel au point de frôler l’obsession, Michael Jordan n’aime qu’une chose dans la vie : gagner. Alors quand sa propre équipe l’en a volontairement empêché, le jeune MJ n’a pas pu retenir ses larmes. Retour sur un match tout sauf glorieux…

Publicité

Les anecdotes sont légion, et elles ont le mérite de toutes aller dans le même sens : Michael Jordan est un compétiteur compulsif, gagneur maladif, qui n’accepte la défaite sous aucun prétexte. Cette mentalité, His Airness l’a depuis ses plus jeunes années, d’abord à North Carolina en NCAA, puis à Chicago à partir de 1984. Drafté par les Bulls avec le 3ème pick, Jordan débarque dans une équipe assez médiocre, qui sait qu’elle ne pourra pas être compétitive avant plusieurs années, mais qui parvient à accrocher les playoffs.

A l’approche de la fin de saison, alors que le bilan de la franchise de l’Illinois est négatif (38 victoires pour 41 défaites), le management décide de perdre coûte que coûte les deux dernières rencontres. L’objectif ? Descendre d’une place au classement, et ainsi obtenir un adversaire plus « abordable » en playoffs.

Publicité

Michael Jordan en larmes après le scénario du match

Face à des Hawks eux aussi très moyens, les Bulls entament parfaitement le 81ème match de leur saison derrière 19 points de Michael Jordan dans le premier quart-temps. Tant et si bien qu’à la mi-temps, Chicago mène de 11 points. Le deuxième acte tourne alors à la parodie quand le coach enchaîne les rotations douteuses et « repose » MJ bien plus souvent qu’à l’habitude. Les Bulls s’écroulent dans le dernier quart (34-15) et perdent le match comme prévu.



Sur le banc, le numéro 23 fulmine, comme raconte quelques années plus tard par GQ :

Michael Jordan est assis sur le banc, et il ne peut pas supporter ce qui se déroule. Il s’agit de l’avant-dernier match de sa saison rookie, et ce soir-là, il apprend une amère leçon. En perdant ce match, les Bulls pouvaient obtenir un match-up plus favorable en playoffs.

Publicité

De ce match, Jordan a dit : « J’étais là, à essayer de gagner, et je vois le coach qui balance la rencontre. Les fans ont commencé à siffler, ils ont bien vu ce qu’il se passait. Et on a perdu. J’étais tellement énervé… C’est là que j’ai découvert pour la première fois que le basket est un business. J’étais outré, tellement que des larmes coulaient de mes yeux.

Rebelote pour le 82ème et dernier match de la saison, nettement perdu face aux Nets. 7èmes à l’Est après ce tanking au lieu de la 6ème place qui leur tendait les bras, les Bulls sont tombés sur les Bucks au premier tour des playoffs. Et comme bien mal acquis ne profite jamais, Sidney Moncrief et ses coéquipiers ont aisément disposé de MJ et de sa clique en 4 matchs, dans une série où Chicago n’a jamais vraiment existé.

Publicité

La conclusion de la première saison de Michael Jordan en NBA a été douloureuse, pas tant à cause des résultats que de la manière choisie par le coach et les dirigeants. Un véritable affront pour MJ, dont la colère est encore bien vivace aujourd’hui…

Chicago Bulls Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA