NBA – Michael Jordan explique cash pourquoi il n’a jamais voulu être coach

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, lors d'une conférence de presse tenue en marge du NBA Paris Game 2020
ESPN (DR)

Passé par un rôle d’exécutif avant de devenir propriétaire des Hornets, Michael Jordan n’a en revanche jamais porté l’étiquette d’entraineur. Un choix qu’il a déjà justifié par le passé, avec des raisons qui s’entendent parfaitement venant de lui !

Publicité

Scoreur, aboyeur, leader : Michael Jordan possédait beaucoup de casquettes durant les grandes heures des Bulls. Pour beaucoup, il représentait même le relai parfait à Phil Jackson sur le terrain, lui qui avait naturellement tendance à transmettre des consignes à ses coéquipiers. Même constat à l’entrainement, où il se rapprochait parfois d’un tyran d’après les témoignages d’anciens coéquipiers.

Au vu de ce portait, il peut donc paraitre étonnant que His Airness n’ait jamais tenté de se faire un nom sur les bancs de la ligue. Plutôt qu’effectuer une reconversion digne de Steve Kerr, il a préféré rester dans les bureaux de ses franchises, passant successivement de GM des Wizards à propriétaire des Hornets. Le tout, sans beaucoup de réussite. Ne comptez cependant pas sur lui pour tenter de rattraper le temps perdu.

Publicité

Michael Jordan trop exigeant pour la génération actuelle ?

Alors que Charlotte cherchait un coach principal suite au licenciement de James Borrego, certains ont pu rêver de la nomination de Jordan. Au final, c’est bien Steve Clifford qui a été retenu, pour la plus grande joie du grand patron de la franchise. Dans un entretien accordé à Marvin R. Shanken et Cigar Aficionado, ce dernier affirmait en effet ne pas du tout être en mesure d’occuper une telle fonction de nos jours :



Vous savez quel est mon plus gros problème d’un point de vue compétitif ? C’est qu’entre l’attention que portent les sportifs d’aujourd’hui au jeu et celle qui était la mienne, il y a eu beaucoup de changements, et c’est totalement différent. Donc demander à un joueur de se comporter comme moi dans certains domaines, ce serait injuste pour lui. Sans parler de ma réaction s’il ne suivait pas mes instructions.

Publicité

Même si un entraineur se doit de tenir un discours ferme, et afficher des certitudes claires dans ses consignes, MJ irait selon lui trop loin dans cet aspect. En effet, il n’accepterait pas de voir ses joueurs montrer une implication moins importante que la sienne, ce qui poserait forcément problème. Il affirmait donc ne jamais avoir ne serait-ce qu’imaginer prendre un tel rôle :

Je ne pense pas que j’aurais eu la patience pour faire ce métier, donc c’est pour ça que je n’ai jamais vraiment envisagé de le faire. Parce que je n’en serais pas capable d’un point de vue émotionnel.

Au vu de ses réactions riches en couleurs au cours des matchs de son équipe, il est vrai que la loge présidentielle parait largement suffisante pour lui !

Publicité

Fin connaisseur de la NBA et de ses rouages, Michael Jordan ne se considère malgré tout pas adapté au poste d’entraineur. Une affirmation qui prend tout son sens au vu des justification invoquées, mais qui risque quand même de laisser quelques regrets dans l’esprit des fans !

Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA