NBA – « Avant de me virer, Larry Bird m’a dit ça… »

NBA Larry Bird trash-talkait aussi Skip Bayless
Indiana State Athletics (DR)

La NBA est un monde cruel, et l’anecdote racontée par une légende vient de le prouver une nouvelle fois. En effet, lors de son époque dirigeant des Pacers, Larry Bird était totalement sans pitié, même avec ses amis. La preuve avec ses mots durs avant de virer un entraineur.

Publicité

Larry Bird ne bénéficie pas forcément de l’aura de légendes comme Michael Jordan ou son grand rival Magic Johnson, et pourtant, il a lui aussi grandement contribué au sauvetage de la NBA dans les années 80′. Alors que le grand public se détournait petit à petit du basket, la montée en puissance du légendaire n°33 des Celtics a donné un nouveau souffle à la ligue, et c’est aussi grâce à lui si le sport est ce qu’il est aujourd’hui.

Et puis Larry Bird est bien plus qu’un triple MVP de la saison régulière, qu’un triple champion et double MVP des Finales, que le premier joueur ultra polyvalent de l’histoire avec ses 24 points, 10 rebonds et 6 passes décisives de moyenne en carrière. Larry Legend est aussi un grand entraineur et un grand dirigeant. Nombreux sont les Hall of Famers qui ont voulu devenir coach, rares sont ceux qui ont eu un tel succès.

Publicité

Quand Larry Bird virait salement Isiah Thomas

Comme il pouvait l’être sur le terrain avec son trash-talking démentiel, Bird était un dirigeant qui n’avait pas sa langue dans la poche et qui ne prenait vraiment pas de pincettes. C’est ce qu’a révélé Isiah Thomas dans une récente interview, lorsqu’il a du expliquer la manière dont il avait été viré par les Pacers en 2003. Il n’a pas forcément été récompensé pour son bon travail sur le banc :



Avant de me virer Larry m’a dit : « Tu sais Isiah, je t’aime vraiment et tu as fait un bon travail avec cette équipe. L’équipe va vraiment dans la bonne direction, mais je pense que je vais changer d’entraineur. » Je lui ai répondu qu’avant de prendre cette décision il devait m’écouter, que lui et moi avions les moyens de bâtir une grande équipe dans l’Indiana. Je ne savais pas qui il voulait engager alors je lui ai demandé de me laisser une chance.

Publicité

Il m’a répondu : « Tu as fait du bon travail ici, ça n’a rien à voir avec toi, ça n’a rien à voir avec tes qualités d’entraineur, rien de tout ça. Tu sais, j’ai joué avec Rick Carlisle, il est déjà dans le staff, c’est un bon ami à moi, je vais l’engager. Encore une fois ce n’est pas une sanction contre toi ». Je lui ai demandé si j’étais réellement viré, il m’a dit : « Oui, j’aime Rick plus que je t’aime toi ».

Larry Bird n’était pas du genre à faire dans les sentiments, il avait beau aimer travailler avec Isiah Thomas, il a décidé de s’en séparer soudainement quand il a trouvé un candidat plus propice pour porter son équipe. Il connaissait Rick Carlisle, son sérieux, et il a décidé de lui offrir une belle promotion parce qu’il le préférait à l’ancien des Pistons. L’histoire ne lui a pas forcément donné raison puisqu’il n’a remporté aucun titre.

Publicité

Larry Bird était sans pitié sur le terrain et dans la vie. Parce qu’il préférait son ancien coéquipier Rick Carlisle, il n’a pas hésité à virer la légende Isiah Thomas du jour au lendemain. L’ancien des Celtics était un homme de poigne en interne.

Déclarations Isiah Thomas Larry Bird NBA 24/24

Toute l'actu NBA