NBA – « Ce qu’elle m’a fait ? Aujourd’hui, ce serait considéré comme de la maltraitance »

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, a récemment fait l'objet d'une punchline dont l'auteur annonce vouloir racheter la franchise
ESPN (DR)

Michael Jordan avait une mentalité de guerrier, au point de se montrer parfois très dur avec ses propres coéquipiers. Mais ça ne sortait pas de nulle part… En effet, His Airness a pratiquement été conditionné par sa mère en grandissant, avec des méthodes parfois un peu discutables.

Publicité

Parce que son décès a été la cause de la première retraite sportive de Michael Jordan, on a beaucoup tendance à évoquer le père de la légende des Bulls. Mais ce serait alors oublier la mère du sextuple champion, Deloris Jordan qui a également joué un rôle fondamental dans le développement de son rejeton. Certaines vieilles images montrent bien à quel point les deux étaient proches :

Publicité

Les sanction très limites de Deloris Jordan pour MJ

On peut d’ailleurs dire que la personnalité de sa mère a fortement marqué His Airness, en grandissant. Avec Deloris, mieux valait ne pas s’attirer d’ennuis sous peine d’être sévèrement puni. Ce qui posait forcément problème pour le n°23, car ce dernier avait tendance à se battre avec ses camarades de classe quand il était encore à l’école. Afin de mettre un terme à tout ça, la matriarche a alors pris une décision radicale, l’enfermant dans sa voiture pendant quelle était au travail !



Il m’a dit que ce serait considéré comme de la maltraitance sur enfant aujourd’hui. Mais c’était un âge difficile et je savais que je devais en faire un exemple. Je l’ai emmené au travail et je l’ai fait rester dans la voiture toute la journée pour lire, et je pouvais le voir depuis la fenêtre de la banque. Je voulais qu’il sache que je le surveillais toujours. Nous sommes allés déjeuner, puis après le dîner, je connaissais une dame à la bibliothèque, alors il est resté là-bas et a lu un peu plus. Nous n’avons plus eu de problèmes avec lui après ça.

Publicité

MJ n’a pas tort, une telle action ferait fortement polémique aujourd’hui et impliquerait probablement l’intervention des services sociaux. Mais pour Deloris, c’était la seule façon de faire comprendre à son fils que se battre n’était pas dans son intérêt, alors qu’on était encore loin de se douter qu’il deviendrait l’un des plus grands basketteur de tous les temps. Par chance, il a retenu la leçon et s’en est même servi pour devenir plus fort par la suite.

Car s’il a développé une passion un peu trop démesurée pour les jeux de carte et les casinos pendant sa carrière, Mike était également réputé pour sa discipline de fer concernant la balle orange. Que ce soit en match ou à l’entraînement, l’arrière donnait tout afin d’être toujours dans la meilleure forme qui soit. Un professionalisme qui lui a permis de gravir les échelons à vitesse grand V, et auquel sa mère n’est clairement pas étrangère.

Publicité

On peut remettre en question le côté éthique de l’éducation à la Deloris Jordan, mais force est de constater que la méthode a porté ses fruits quand on regarde la carrière de son rejeton. La fin justifie les moyens, dit-on…

Déclarations Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA