NBA – Sans pitié, Dejounte Murray fracasse Tony Parker et vide son sac !

Dejounte Murray a dégommé Tony Parker
NBA (DR) / France 5 (DR)

Décidément, Tony Parker n’est pas apprécié par certains anciens Spurs. Régulièrement critiqué par Stephen Jackson, la légende tricolore vient de prendre un sacré tacle de la part de Dejounte Murray, qui dénonce ouvertement une attitude égoïste. Le départ de TP à Charlotte pour sa dernière année laisse un goût amer dans la bouche de certains…

Publicité

Personne n’en parle, puisque la franchise est loin d’être la plus populaire de la ligue, mais les Hawks sont l’une des grosses déceptions de la saison. Alors qu’ils devaient se faire une place dans les hauteurs de la conférence Est suite à l’arrivée de Dejounte Murray, les hommes de Nate McMillan sont coincés dans la zone du play in, où ils brillent surtout par leur inconstance…

Pendant une mi-temps, Atlanta peut paraitre injouable avec un Trae Young en feu, un DeAndre Hunter qui fait honneur à son statut d’ancien n°4 de Draft, et un Clint Capela qui règne en maitre dans la raquette. Mais pendant la seconde, ils peuvent aussi s’enfermer dans un jeu caricaturé et sans mouvement où chacun essaye de faire la différence seul, comme sur un playground entre amis.

Publicité

Dejounte Murray détruit Tony Parker et son leadership !

C’est peut-être parce que son équipe n’est pas au niveau attendu que Dejounte Murray se fait plutôt discret dans les médias. Après un été passé à humilier des pauvres amateurs, le meneur All-Star se veut plus sobre, même si son naturel « taquin » vient de faire une belle apparition dans l’émission « All The Smokes ». Interrogé sur son passage à San Antonio, il s’est complètement lâché au sujet de Tony Parker, en remettant son leadership et son envie de transmettre en cause :



L’année où j’ai pris la place de titulaire à Tony Parker, Gregg Popovich l’a appelé dans son bureau pour lui annoncer la nouvelle, et Tony n’a pas apprécié du tout. Moi j’aime quand on est entier avec moi, quand on me dit les choses clairement. S’il avait apprécié et accepté le fait que je prenne sa place, il aurait été un bon mentor pour moi, comme il aurait du l’être. Il ne serait pas parti à Charlotte. Il serait resté à mes côtés.

Publicité

Dejounte Murray devait rêver d’avoir Tony Parker comme mentor, et on peut le comprendre, quoi de mieux que d’apprendre son métier aux côtés d’un MVP des Finales… Mais le n°9 des Spurs n’était pas prêt à devenir un simple vétéran et à lui apprendre les subtilités de la vie en NBA à ce moment, il se sentait encore capable d’apporter à un bon niveau. Pour le meneur des Hawks, cette attitude n’était pas celle d’un grand joueur. Présent sur le plateau, Stephen Jackson en a rajouté une couche :

Je sais l’homme qu’est Tony Parker. C’est un excellent joueur de basket, aucun doute là-dessus, il ira au Hall of Fame. Mais c’est un égoïste. Il a toujours été égoïste. Je pense même que nous aurions gagné plus de titres et eu plus de succès s’il n’était pas comme ça. C’est parce qu’en France, depuis qu’il a 16 ou 17 ans, on lui explique qu’il est le meilleur de tous les temps.

Publicité

Pour Dejounte Murray, Tony Parker n’a pas eu une bonne attitude lorsqu’il a décidé de rejoindre les Hornets en fin de carrière. D’après le joueur des Hawks, TP aurait du assumer son rôle de vétéran du vestiaire et rester pour transmettre son savoir à ce jeune prometteur qu’était Murray.

Atlanta Hawks Déclarations NBA 24/24 Tony Parker

Toute l'actu NBA