NBA – L’incroyable une d’un célèbre journal américain sur Victor Wembanyama

NBA (DR)

Malgré sa petite baisse de régime ces dernières semaines, Victor Wembanyama continue de jouir d’une cote de popularité incroyable aux Etats-Unis. D’ailleurs, la une d’un célèbre journal américain en dit très long sur la perspective sur notre prodige français outre-Atlantique.

Publicité

En se révélant aux yeux des Etats-Unis avec 2 prestations pharaoniques lors de la tournée de Boulogne-Levallois en terre américaine à l’automne dernier, Victor Wembanyama a estomaqué bon nombre de fans et observateurs. Leur fascination pour le big man des Mets est telle que sa forme en berne depuis plusieurs matchs n’est quasiment pas évoquée ou presque : dans la tête et dans les coeurs, le francilien demeure intouchable aux USA.

Exempté de toutes critiques ou presque, le Français sait qu’il est au coeur de la fameuse stratégie du tanking, qui consiste à faire exprès de perdre afin de finir au classement le plus bas possible, et ainsi augmenter ses chances d’obtenir le numéro 1 de la Draft. La moitié de saison étant passée, la « course au Wemby » va s’intensifier, et certaines équipes comme Houston (13 défaites de suite) commencent déjà à mettre le paquet.

Publicité

La une sans équivoque d’un journal de Chicago sur Wembanyama

En temps normal, ce comportement est lourdement critiqué, et a même déjà été sévèrement sanctionné par la ligue dans le passé. Mais avec Wemby ? C’est normal, et presque encouragé. La preuve avec la une du Chicago Sun-Times, dont le jeu de mot illustre bien la folie et l’attente autour du phénomène tricolore :



TANKS A LOT : « Les Bulls ont vu Victor Wembanyama de près à Paris. Maintenant, attendez-vous à voir les équipes NBA filouter pour récupérer le prospect de 2m20 »

Publicité

« Tanks a lot », et non pas « thanks a lot », voilà un jeu de mot à peine voilé, qui vient « officialiser » et acter la stratégie de tanking de nombreuses équipes. Du jamais vu, tout simplement, et un nouvelle ligne officieuse à rajouter au CV d’un Wembanyama qui suscite décidément une attente hallucinante.

Dans ce contexte, Wemby affiche une forme moins étincelante qu’en début d’année. Pour la première fois de la saison, l’ancien de l’ASVEL n’a pas atteint les 10 d’évaluation lors de la poussive victoire de Boulogne-Levallois face à Fos-sur-Mer. Un petit avertissement, qui vient sanctionner des dernières semaines moins probantes, lors desquelles le Français est moins influent sur le jeu. Un dossier à surveiller, évidemment.

Publicité

Attendu comme un véritable messie aux Etats-Unis, Victor Wembanyama continue d’avoir l’étiquette de prospect le plus hypé depuis LeBron James en 2003… voire même de l’histoire. Au pays de l’Oncle Sam, on comprend totalement que de nombreuses équipes perdent leurs matchs volontairement pour tenter d’alpaguer le phénomène. Espérons que Wemby soit bien préparé au déferlement médiatique qui l’attend une fois sur place…

NBA 24/24 Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA