NBA – Rudy Gobert lâche un contre de mammouth, son adversaire (110kg) s’écrase au sol !

Bruno Fernando essaie de dunker sur Rudy Gobert
NBA (DR)

Tristement battus par une équipe des Rockets qui venait de perdre 13 matchs de rang, les Wolves ont eu la preuve que leurs maux sont loin d’être résolus. Dans cette galère, Rudy Gobert a toutefois réussi à signer un match de qualité statistiquement, notamment agrémenté d’un énorme contre sur le colosse Bruno Fernando !

Publicité

Après une embellie ces dernières semaines, les fans des Wolves pensaient que leur escouade new look avait enfin trouvé la bonne formule. A l’évidence, ce n’est pourtant pas le cas, et la défaite de la nuit dernière face à Houston en est le douloureux rappel. Rudy Gobert, gêné par des pépins physiques ces derniers temps, a pourtant tenu son rang avec 15 points et 16 rebonds. Il est également l’unique joueur de son équipe à shooter à plus de 50%.

A ces chiffres, il convient d’ajouter les 4 contres réalisés par le tricolore. Critiqué par certains observateurs pour son nombre de « blocks » à la baisse par rapport à son époque au Jazz, le pivot des Bleus a protégé l’arceau avec férocité. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander à un certain Bruno Fernando…

Publicité

Rudy Gobert lâche la bâche de la semaine à Bruno Fernando

A 10 petits jours de la Chandeleur, Gobert a servi une crêpe bien salée à l’Angolais de 24 ans. Lancé à pleine vitesse par le panier, Fernando (2m08, 110 kg) a eu des rêves de grandeur et s’est imaginé en train de postériser « The Stifle Tower » devant les caméras. Bilan ? Un contre sans trembler de Rudy, et le pauvre Rocket qui s’écrase au sol, impuissant :



Publicité

Cette séquence rappelle évidemment que le natif de Saint-Quentin n’est pas un multiplie Défenseur de l’Année par hasard, et que dans de bonnes conditions, son apport défensif est tout simplement l’un des meilleurs de la ligue. Reste toutefois à pérenniser ce type d’actions, et surtout à améliorer la communication défensive globale au sein d’une équipe encore trop imparfaite défensivement.

C’est à ce prix, entre autres, que les Wolves pourront sortir du trou dans lequel ils se trouvent, et enfin espérer atteindre les énormes ambitions qu’ils s’étaient fixés. Pour rappel, Gobert et consorts parlaient d’un objectif de bague NBA durant l’été. Pour l’instant, c’est seulement la 9ème place, avec un bilan de 24-25, que trustent les hommes de Chris Finch…

Publicité

Si les Wolves ont vécu une sale soirée collectivement en s’inclinant contre l’un des cancres de la ligue, Rudy Gobert a tenu son rang et a fait l’étalage de toute sa dissuasion défensive. Bruno Fernando y réfléchira à deux fois avant d’à nouveau essayer d’écraser le Français dans le cercle…

Les Français (NBA) Minnesota Timberwolves NBA 24/24 Rudy Gobert Vidéos, highlights

Toute l'actu NBA