Publicité

Eurobasket 2017 – Equipe de France : Vincent Collet « Un groupe intéressant avec des équipes fortes »

A la suite du tirage au sort de l’EuroBasket 2017 qui se déroulera conjointement en Finlande, en Israël, en Turquie et en Roumanie, Vincent Collet entraîneur de l’équipe de France et Patrick Beesley DTN de la fédération française de basket sont revenus sur le tirage au sort au cours d’une conférence téléphonique. 

L’équipe de France ira jouer ses matchs de poule à Helsinki en Finlande et sera opposée à la Finlande, la Grèce, l’Islande, la Pologne et la Slovénie.

Le tirage au sort complet :

 draw

Question : « Messieurs, vos premiers mots sur le tirage au sort de l’EuroBasket 2017 et sur la nouvelle formule des croisements » (les matchs éliminatoires commencent dès les huitièmes de finale).

Patrick Beesley (DTN de la fédération) : « Il s’agit d’un tirage au sort correct avec deux autres groupes qui semblent plus relevés sur le papier mais nous sommes dans un groupe solide. En ce qui concerne la formule des croisements lors des huitièmes, nous croiserons avec le groupe B qui est un groupe convenable. On se rappelle qu’en 2015 nous avions croisé avec la Turquie en huitième de finale et que cela avait été un match compliqué »

Vincent Collet (Entraîneur de l’équipe de France masculine) : « Je confirme ce qu’a dit Patrick, c’est un groupe intéressant. Il y a des équipes fortes comme la Grèce et la Slovénie mais aussi la Finlande qui évoluera à domicile.Le groupe est plus fort que celui que nous avions en 2015. La logique voudrait qu’en cas de qualification nous croisions avec l’Italie ou Israël. Nous pouvons même nous projeter jusqu’en quart de finale où la Turquie ou la Serbie nous attendront sûrement si nous terminons dans les deux premières places du groupe. En cas de troisième ou de quatrième place après la phase de groupes, on risquerait de retrouver l’Espagne en quart de finale. »

Question : « Vincent, on se rappelle que les supporters Finlandais avaient mis une grosse ambiance lors de l’EuroBasket 2015 notamment à Montpellier, à quoi peut-on s’attendre en terme d’ambiance ? »

Vincent Collet : « Ce sera une jolie fête, à titre personnel, j’espérais aller jouer en Finlande. Ce sera une grande fête populaire, la salle d’Helsinki contient 13 500 places. De plus, des équipes comme la Grèce ou la Slovénie font remplir les salles, la salle sera pleine à chaque match. Les Finlandais avaient d’ailleurs choisi l’Islande pour figurer dans leur groupe car c’est une garantie d’accueillir 3000 supporters islandais. »

Question : « Quel sera l’adversaire le plus dangereux pour l’équipe de France lors de cette phase de groupe ? »

Vincent Collet : « Clairement la Grèce. C’est une équipe qui est attendue depuis plusieurs années mais qui s’est ratée à plusieurs reprises. Elle dispose d’un joueur NBA d’avenir qui est déjà très fort en la personne de Giannis Antetokounmpo, c’est une équipe rugueuse qui sera difficile à battre. »

Question : « Vincent vous avez retrouvé la double casquette d’entraîneur de club et d’entraîneur de l’équipe de France plus rapidement que prévu, comment gérez-vous cela ? »

Vincent Collet : « Pour l’instant ce n’est pas un problème, ce n’était qu’un tirage au sort. Les choses sérieuses arriveront plus tard. »

Question : « Cet EuroBasket 2017 a la particularité de n’être ni qualificatif pour le prochain mondial ni pour les prochains jeux olympiques. N’avez-vous donc pas peur que des joueurs ne viennent pas ? »

Vincent Collet : « Je ne comprends pas que l’on puisse poser ce genre de question, l’Euro se suffit à lui-même. On joue les compétitions pour les gagner et il arrive que parfois ces compétitions soient qualificatives pour des événements prochains. En aucun cas on ne joue une compétition pour se qualifier pour la suivante, si c’est possible tant mieux mais on joue d’abord pour aller au bout. Un championnat d’Europe est important, les joueurs NBA ne pourront pas participer à tous les matchs de qualification pour le Mondial 2019, c’est donc une opportunité pour eux de retrouver l’équipe de France. »

Question : « Avez-vous déjà des engagements de la part de joueurs NBA qui sont sûrs de venir jouer l’Euro ? »

Vincent Collet : « Non, pas encore, on est encore loin du championnat d’Europe. Je n’ai pas d’engagaments, ni dans un sens ni dans l’autre, mais je suis sûr que certains vont revenir. Vous verrez, des joueurs NBA feront parti de l’équipe de France. »

Question : « Ce sera la première compétition de l’équipe de France de l’après Tony Parker, comment aborder ce nouveau cycle ? »

Vincent Collet : « Oui c’est le début d’un nouveau cycle. On compte sur les joueurs pour qu’ils répondent présent comme ils l’avaient fait lors du Mondial 2014. L’objectif est de rester parmi les meilleures équipes européennes. »

En direct : toute l'actu NBA