Pro A : Un ASVEL (re)trouvé élimine le CSP de la course aux Playoffs !

Dans un match où le talent n’aura parlé que quelques instants, l’ASVEL repart vainqueur de ce combat avec un pied en Playoffs. Limoges pourra nourrir des regrets et doit déjà préparer la saison prochaine !

Un CSP d’attaque, un ASVEL à réaction

On vous l’avait dit, cette affiche pouvait faire rêver et l’on attendait rien de mieux qu’une rencontre aux saveurs de Playoffs. On a été servi, pas toujours pour les bonnes raisons (lire par la suite), mais on a pu admirer un CSP à l’image de sa saison, inconstant mais juste au meilleur de son match et un ASVEL qui retrouve ses marques au meilleur moment.

Dès de le début du match la tension est palpable. A Beaublanc, le râleur maison est slovène et Klemen Prepelic, dès la première action limougeaude, vient secouer légèrement…. Joseph Jones, son coéquipier. Le premier quart temps est haché par de nombreux coups de sifflets et après 2min de jeu, Prepelic de nouveau est déjà averti pour flopping. Livio Jean-Charles enchaîne 4 points en sortie de banc pour mettre les équipes à égalité (20-20, 8ème).  Un premier écart va ensuite se dessiner en faveur des locaux par le biais de Jérome Randle qui score 5 points pour Limoges. A la fin du premier quart, Limoges est devant 27 à 20.

L’ASVEL active le mode « Champions » en répondant dès l’entame du second quart par un 12 – 0 mené par l’expérimenté australien David Andersen. Les Villeurbannais repassent devant 29 à 27 à la 13ème. C’est à ce moment que la tension du début de match finit par éclater dans Beaublanc. Un premier accrochage voit Ousmane Camara et David Andersen finir tête contre tête. Technique aux deux joueurs, Andersen sort sous les huées du public de Beaublanc. Charles Kahudi sait pourtant calmer tout le monde en envoyant un tir longue distance qui donne 8 points d’avance à l’Asvel (34-42). Un premier tournant dans ce match avec la sortie sur blessure (cheville) de William Bufford, qui jusque-là était précieux (5pts à 2/3, 1ast). Il ne reviendra pas du match. A la mi-temps l’Asvel mène de quatre longueurs, 46 à 42.

L’ASVEL retrouve ses champions, Limoges craque

Au retour des vestiaires nous assistons à un match toujours plus tendu. L’enjeu prend le dessus et dès la 25ème, Prepelic finit par prendre une faute technique pour flopping, puis cherche Kahudi une première fois. Celui-ci sanctionne Limoges par un 3 points (57 à 48) avant de retrouver Prepelic pour un nouvel accrochage. Le slovène tombe sur Kahudi et le joueur villeurbannais va se débarrasser de Prepelic tel un joueur de foot US. Les équipes se répondent à 3 points, Ware pour repousser le CSP à +10, Prepelic pour revenir à 7, Andersen à son tour, répondu par Wood ensuite avant que Lang termine cette série de 5 tirs à 3 points dont 3 en 30 secondes. Wood fait passer le CSP à -8 à la fin du troisième quart temps sur la ligne des lancers francs et Beaublanc espère que son génial meneur lui prépare une fin de match comme contre Pau…

Il n’en sera rien. Les nerfs des limougeauds lâchent définitivement. Prepelic, pourtant très bon encore (20pts, 3reb, 3ast, 18 d’éval), retourne au combat avec Andersen. J.D Jackson échange aussi quelques mots avec le joueur de Limoges. Andersen déjà conspué depuis la première mi-temps n’en aura pas terminé avec un Beaublanc fou de rage contre lui. Pire, il s’accroche avec le chouchou local, Frejus Zerbo. L’intérieur cercliste lui répond par un léger coup et prend une antisportive. Sous la bronca du public, Andersen va rater 3 de ses 4 lancers suivants ! Prepelic lâche aussi, avec un vilain 0/3 aux lancers dans la foulée. Watkins redonne 10 points d’avance à l’ASVEL à 7 minutes de la fin de match. Limoges n’y arrive plus malgré la débauche d’énergie. Un clin d’œil à Mathieu Wojciechowski (4pts, 7reb, 1blk, 1stl, 1ast, 12 d’éval) qui n’aura rien lâché jusqu’au bout et qui porte des valeurs un peu oubliées de certains. A bout de souffle, Limoges voit Watkins, Ware et Hodge achever ses espoirs de Playoffs. L’ASVEL s’impose 91 à 80.

Les hommes de JD Jackson ont su gérer un match difficile. Mieux, les recrues de dernière minute ont fait beaucoup de bien. David Andersen (15pts, 4reb, 1ast, 15 d’éval), Casper Ware (15pt –tout en seconde mi-temps – 1reb, 1ast, 15 d’éval) et Livio Jean-Charles (6pts, 6reb, 9 d’éval) ont apporté de la fraîcheur alors que Charles Kahudi (16pts, 5reb, 4ast, 3stl, 22 d’évaluation) retrouve son meilleur niveau au bon moment. La bande à Parker devra se préparer comme il se doit pour défendre sa couronne. Après ce match, ça en prend la bonne direction !

Alors que Le Portel a assuré sa victoire contre Antibes et reste 7ème, l’ASVEL sécurise un peu plus la 8ème place en profitant aussi de la défaite de Gravelines à Chalon. Il reste maintenant deux matchs aux champions pour gratter la 7ème place ou verrouiller la 8ème et affronter Monaco !!! Pour Limoges la saison s’arrêtera donc contre Orléans à la maison. Une deuxième année sans Playoffs qui ne va enchanter personne en Limousin et un chantier colossal pour la saison à venir !

Les dernières actualités