EuroBasket 2017 – La Slovénie toujours invaincue

Alors qu’elle rencontrera la France mercredi, la Slovénie a fait le boulot face à la Grèce, portée par ses extérieurs.

Il ne faut pas douter que Luka Doncic (22pts, 5reb, 3ast, 22 d’éval) sera l’une des superstars du basket mondial dans les années à venir. Alors que Goran Dragic (20pts, 4reb, 4ast, 14 d’éval) continue son farewell tour (ou tournée d’adieu) en étant magnifique de facilité, c’est bien la pépite du Real qui va marquer la première mi-temps : 14pts sur 35, 2reb, 2ast, 5/8 au tir, 2/2 à 3pts !
La Grèce, elle, fait confiance à Georgios Papagiannis (10pts, 4reb, 3blk), qui fait son apparition dans le 5 majeur et qui assure 6pts, 3reb, 3blk. Les grecs restent à une portée de fusil à la mi-temps, 35 à 30.

 

Le début de la seconde mi-temps commence très mal pour les slovène qui encaissent un 9 – 0. Les grecs se partagent divinement bien la balle, sous la houlette de son maître à jouer Kostas Sloukas (18pts, 3reb, 6ast, 19 d’éval). Anthony Randolph est à l’ouest : Faute technique puis une faute bête en jouant de l’épaule sur un écran. Doncic se frotte à Papagiannis dans un match qui devient bouillant. C’est Klemen Prepelic (16pts, 3ast, 13 d’éval) qui sonne le retour des slovènes avec deux tirs primés (48 à 46). La Grèce gère pourtant mieux le 3ème quart-temps et la rotation des postes 5, (Papagiannis qui laisse sa place à Bourousis) fait du mal à la raquette slovène. Bourousis fait sa place face au physique plus léger de Randolph. La Grèce remporte le 3ème quart-temps 29 à 17 pour mener 58 – 52 à 10 minutes de la fin.

A l’entame du dernier quart, les slovènes reviennent petit à petit. Dragic sait que son équipe a besoin de lui et prend ses responsabilités sur un super spin move (57 – 60).

 

La traction arrière de Slovénie (Dragic-Doncic-Prepelic) fait le boulot pour revenir et la pépite du Real, se permet une claquette dunk pour égaliser à 66 partout. L’enfant de Ljubljana sert ensuite Edo Muric (6pts, 5reb, 6 d’éval) dans le corner pour prendre de nouveau l’avantage (69 – 66) alors que la Grèce souffre de la sortie de Sloukas. A 1 minute de la fin du match, les slovènes sont devant de 3 points (73 à 70). Doncic joue un pick-and-roll pour tuer le match mais rate le panier. Rebond offensif, Dragic reprend la balle, réalise une action similaire et marque, 75 à 70 ! Sloukas marque rapidement, puis la Grèce fait vite faute. Prepelic marque un seul de ses lancers mais Calathes (6pts à 0/3 à 3pts) ne rentre pas ses deux tirs à 3 points. Randolph va cloturer la marque à 78 – 72 sur deux derniers lancers.

Un passage de témoin entre Dragic, le grand frère et Luka Doncic, MVP incontestable du match. La France affrontera cette équipe de Slovénie mercredi. Un match qui s’annonce comme le plus compliqué de la phase de groupe.

 

Euro Basket International

Publicité

Dernières actualités