EuroBasket 2017 – Magique, magnifique : SlovénHistorique !

0
Clap de fin pour cet EuroBasket 2017. Une édition qui restera fortement dans les mémoires. D’abord, pour les nombreux absents… qui ont (forcément) tort, vu le niveau affiché par les équipes. Ensuite, par ses champions. Les slovènes remportent l’Euro après leur victoire contre la Serbie. Unanimement : Bravo Messieurs

L’histoire est belle. Celle d’un « vieux » guerrier, livrant sa dernière bataille, un soir de septembre, dans le Sinan Erden Dome d’Istanbul. Goran Dragic (31 ans), vient de dire au revoir à l’EuroBasket, sa dernière compétition internationale sous les couleurs de la Slovénie. Le patron a offert une sortie sans accroc – aucune défaite pour la Slovénie et un bilan de 9 victoires – 0 défaite – à son pays et à ses 11 soldats. Une dernière fois, il fallait assurer son rang. C’est chose faite avec des statistiques incroyables : 35pts (12/22 au tir) dont 20 dans le 2ème quart-temps, 7reb, 3ast, 2stl, 33 d’évaluation.

A ses côtés, des lieutenants : Klemen Prepelic (21pts à 4/8 à 3pts, 4reb, 3ast et 21 d’éval), la tête brûlée, mais précieux dans les moments décisifs, qui aidera la Slovénie à revenir dans le match avec 7 points dans les derniers instants pour mener 84 à 82. Il y a aussi Luka Doncic l’autre bras droit de Dragic. 18 ans, sans peurs, promis à un bel avenir en Europe pendant encore un an, puis certainement vers la NBA. Ses 8pts, 7reb, 2ast ne reflètent pas l’Euro du gamin, impressionnant de maîtrise durant toute la compétition. Sa blessure (entorse dans le 3ème quart-temps) ne l’empêchera pas non plus d’avoir sa médaille d’or et sa place dans le meilleur cinq.

En face, la Serbie a eu son mot à dire. Encore devant à moins de quatre minutes de la fin, elle a dû déposer les armes face à Prepelic alors que Dragic était sur le banc. Collectivement, c’est le match le moins prolifique en terme de passes décisives pour les serbes (seulement 16 passes). Un indice pour expliquer la défaite d’un collectif pourtant bien huilé. Bogdan Bogdanovic a essayé (22pts, 4reb, 5ast, 18 d’évaluation) mais n’a pas trouvé la mire (2/11 à 3pts). Milan Macvan (18pts, 5reb, 3ast) l’a bien aidé mais sans pouvoir offrir une première médaille d’or à la Serbie depuis 2002 !

Déjà dans les livres d’histoire de la Slovénie grâce à une médaille validée après sa victoire en demi-finale face à l’Espagne, les slovènes sont des héros depuis hier soir. Ce pays d’un peu plus de 2 millions d’habitants vient de dompter l’Europe du basket. La statue de Dragic est commandée, le maillot de Prepelic va s’arracher et Luka Doncic vient de signer pour au moins 15 ans. Les étoiles sont faites pour briller. Repos !

https://youtu.be/K38oCzRqQuA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.